Le contrat en Inde pour le Rafale ne sera pas signé avant avril

jeudi 6 février 2014 11h59
 

NEW DELHI/PARIS (Reuters) - Le ministre indien de la Défense a déclaré jeudi que le contrat portant sur au moins 126 Rafale ne pourrait être signé qu'au cours du prochain exercice budgétaire, qui démarre en avril, plus de deux ans après l'ouverture de négociations exclusives avec Dassault Aviation.

L'avionneur tricolore, qui n'a jamais exporté le Rafale depuis son lancement en 1989, négocie depuis janvier 2012 ce méga-contrat estimé à 15 milliards de dollars (11,1 milliards d'euros) et comportant une option pouvant porter la commande à 189 unités.

L'Inde entre en outre dans une période électorale, avec des élections législatives attendues d'ici mai.

"De gros contrats d'équipement ne sont possibles qu'au cours du prochain exercice budgétaire", a dit le ministre indien A.K. Antony lors d'un salon de défense, soulignant que l'armée avait déjà dépensé 92% de son budget d'équipement pour l'exercice clos fin mars.

L'Inde, confrontée aux tensions récurrentes avec le Pakistan et à la montée en puissance de la Chine, avait démarré les négociations avec Dassault Aviation sur une hypothèse d'entrée en service du Rafale en 2018, au moment où une partie de ses chasseurs, des Mig russes, seront devenus obsolètes.

Dassault Aviation estime à environ trois ans le délai nécessaire pour produire ses Rafale, ce qui signifie que le contrat devrait être signé au plus tard en 2015 pour que les délais puissent être respectés.

L'avionneur, dont le PDG Eric Trappier s'était dit en décembre "assez confiant" sur la signature du contrat dans quelques mois, n'a pas fait de commentaire jeudi.

Pour Christophe Ménard, analyste chez Kepler Cheuvreux, la déclaration du ministre indien de la Défense démontre son engagement vis-à-vis du Rafale.

"Nous sommes ainsi confiants concernant la signature d'un accord d'ici fin 2014 ou début 2015", écrit-il dans une note. "En outre, les processus de décision tendent à être longs en Inde. Un délai de deux à trois ans entre la sélection exclusive et la signature du contrat n'a donc rien d'inhabituel".   Suite...

 
Le ministre indien de la Défense a déclaré jeudi que le contrat portant sur au moins 126 Rafale ne pourrait être signé qu'au cours du prochain exercice budgétaire, qui démarre en avril, plus de deux ans après l'ouverture de négociations exclusives avec Dassault Aviation. /Photo d'archives/REUTERS/Caren Firouz