Vinci veut croire à la reprise économique en 2014

mercredi 5 février 2014 19h09
 

PARIS (Reuters) - Vinci vise une amélioration de sa performance opérationnelle cette année dans le BTP et une reprise du trafic de ses autoroutes.

Le leader mondial des travaux publics a fait état mercredi de résultats en hausse au titre de 2013 et proposera aux actionnaires le versement d'un dividende de 1,77 euro par titre, soit 50% du résultat net par action, stable sur un an.

"Sur le plan des marges, Vinci table sur une légère amélioration (en 2014, NDLR) dans le contracting, les difficultés ponctuelles rencontrées en 2013 dans certains pôles, ayant été, pour l'essentiel, traitées. L'Ebitda (résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) de Vinci Autoroutes devrait se maintenir à un bon niveau", peut-on lire dans un communiqué.

"La cession d'une participation majoritaire au capital de Vinci Park impacterait positivement le résultat", ajoute le texte.

L'entreprise attend au début février des offres fermes pour le rachat de ces activités de parking, trois à quatre repreneurs potentiels étant toujours en lice, selon des sources proches du dossier.

Ces sources ont indiqué que Vinci espérait que cette cession permettrait de valoriser Vinci Park à quelque deux milliards d'euros.

Vinci, propriétaire de plusieurs réseaux d'autoroutes comme ASF ou Cofiroute, a en outre précisé mercredi que des discussions engagées avec l'Etat se traduiraient probablement par le lancement d'un plan d'investissements complémentaires de près de deux milliards d'euros en contrepartie d'un allongement de la durée de ses contrats de concession.

Le lancement de ce plan pourrait intervenir au premier semestre.

A structure comparable, les ventes de Vinci en 2014 devraient se stabiliser par rapport à celles de 2013. L'an dernier, le chiffre d'affaires a progressé de 4,4% à 40,34 milliards d'euros.   Suite...

 
Vinci, qui a dégagé des résultats en hausse au titre de 2013, vise une amélioration de sa performance opérationnelle cette année dans le BTP et une reprise du trafic de ses autoroutes. /Photo prise le 30 juillet 2013/REUTERS/Benoît Tessier