Patrons français et allemands pour un gouvernement de l'euro

mercredi 5 février 2014 15h37
 

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Les patronats français et allemand ont lancé mercredi un appel à la constitution d'un gouvernement économique de la zone euro doté de compétences budgétaires et fiscales afin de doper sa compétitivité.

Le Medef, principale organisation patronale française, et la puissante Fédération de l'industrie allemande (BDI) ont publié à Paris une déclaration commune de six pages, à quelques jours du conseil des ministres franco-allemand du 19 février.

Ils partent du constat que la part de l'Union européenne dans la valeur ajoutée industrielle mondiale est tombée de 25,7% à 20,8% entre 2000 et 2012 et que le nombre de brevets déposés par des entreprises européennes est en recul (62.000 en 2011, contre 240.000 aux Etats-Unis et 172.000 en Chine).

Ils souhaitent une "avancée décisive" dans la gouvernance de la zone euro pour assurer un meilleur fonctionnement du marché unique et un environnement favorable aux entreprises.

"Nous croyons qu'une plus forte intégration des politiques économiques permettra plus de compétitivité et plus d'emploi", lit-on dans cette déclaration. "C'est pourquoi nous demandons, au sein de la zone euro, un organe exécutif permanent ayant des compétences budgétaires et fiscales propres."

Medef et BDI demandent un renforcement du contrôle démocratique de cette architecture rénovée de la zone euro grâce à une plus grande implication des Parlements nationaux.

Ils en appellent à la mise en oeuvre, évoquée par les dirigeants européens mais sans concrétisation, d'"accords contractuels contraignants" entre l'Union et ses Etats membres en difficulté sur l'engagement de réformes structurelles.

"Nous demandons un nouveau traité pour la zone euro et pour l'Union européenne, qui permettrait la mise en oeuvre de ces réformes et créerait un nouvel ordre de compétence", ajoutent les deux organisations patronales.   Suite...

 
Les patronats français et allemand ont lancé mercredi un appel à la constitution d'un gouvernement économique de la zone euro doté de compétences budgétaires et fiscales afin de doper sa compétitivité. /Photo d'archives/ REUTERS/Alex Domanski