Le marché automobile français démarre 2014 sur une note stable

lundi 3 février 2014 12h56
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 0,5% en janvier, débutant 2014 sur une note stable après quatre années consécutives de baisse.

Le marché automobile français, comme le marché européen, cesse de se dégrader depuis plusieurs mois, mais à un niveau très faible. Sur l'ensemble de 2013, il a encore baissé de 5% à 6% pour se retrouver à son plus bas niveau depuis vingt ans.

"On est encore loin de pouvoir parler d'une dynamique de reprise car en janvier, on part de comparatifs déjà historiquement très faibles", dit Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile.

Il s'est immatriculé le mois dernier 125.477 voitures neuves, selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Janvier 2014 ayant compté le même nombre de jours ouvrables que janvier 2013, la hausse est identique en données brutes et en données corrigées des jours ouvrables.

Le CCFA se dit conforté dans sa prévision d'un marché étale ou en légère hausse sur l'ensemble de l'année.

"Ces chiffres caractérisent une année qui s'annonce très stable", ajoute François Roudier, porte-parole du CCFA.

"Mais l'activité économique en France reste très incertaine, les immatriculations de véhicules utilitaires (-7,7%) constituent un bon baromètre de cette incertitude", dit-il à Reuters.

Bernard Cambier, directeur commercial de Renault France, juge pour sa part le recul du marché des fourgons et fourgonnettes "plus préoccupant qu'inquiétant" car il y voit le contrecoup d'un mois de décembre particulièrement vigoureux.   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE