Wall Street finit en baisse son pire mois depuis mai 2012

vendredi 31 janvier 2014 22h27
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé dans le rouge vendredi et accuse sur l'ensemble du mois de janvier sa plus mauvaise performance depuis mai 2012, les résultats décevants de plusieurs grands noms de la cote étant venus s'ajouter aux inquiétudes suscitées par les pays émergents et la zone euro.

L'indice Dow Jones a perdu 149,76 points, soit 0,94%, à 15.698,85. Le Standard & Poor's-500 a cédé 11,60 points (-0,65%) à 1.782,59 et le Nasdaq Composite a reculé de 19,25 points (-0,47%) à 4.103,88.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a abandonné 1,14%, le S&P-500 0,43% et le Nasdaq 0,59%.

Le mois de janvier se solde par une baisse de 5,3% pour le Dow, de 3,56% pour le S&P 500 et de 1,74% pour le Nasdaq. Et par un bond de 34,2% de l'indice de volatilité du CBOE, surnommé "l'indice de la peur".

La semaine aura été dominée par les préoccupations liées aux marchés émergents, que les hausses de taux décidées en Inde, en Turquie et en Afrique du Sud n'ont pas suffi à apaiser.

Outre les marchés émergents, les investisseurs s'inquiètent du ralentissement continu des prix dans la zone euro, qui fait craindre une spirale déflationniste.

L'inflation en rythme annuel est revenue à 0,7% en janvier dans la région selon la première estimation publiée vendredi, ce qui pourrait compliquer la tâche de la Banque centrale européenne (BCE).

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance Thomson Reuters-Université du Michigan a montré une légère baisse du moral des ménages en janvier.

AMAZON, MATTEL ET CHEVRON PAIENT CHER DE MAUVAIS RÉSULTATS   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS