Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

vendredi 31 janvier 2014 09h03
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, attendue en légère hausse à l'ouverture dans un climat prudent à l'heure des publications de résultats trimestriels et compte tenu de la situation des pays émergents et de leurs devises.

Vers 8h30, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 gagne 0,1%.

* LVMH a publié jeudi soir des résultats annuels marqués par un léger tassement de sa croissance et de sa rentabilité, mais aussi par une accélération de la dynamique de Louis Vuitton en fin d'année qui devrait être bien accueillie par le marché.

* RENAULT et Nissan ont annoncé jeudi leur intention d'accélérer l'intégration entre les activités des deux groupes afin d'atteindre au moins 4,3 milliards d'euros de synergies annuelles d'ici 2016, contre un objectif de 4 milliards dévoilé en 2012.

Une porte-parole du constructeur français a également indiqué que l'usine de Flins pourrait produire jusqu'à 132.000 Micra en 2016, soit 40.000 à 50.000 de plus qu'annoncé jusqu'à présent.

Par ailleurs, le président du directoire de Daimler, Dieter Zetsche, a indiqué que son groupe était ouvert à un élargissement de sa coopération avec l'alliance Renault-Nissan pour y inclure les petites voitures.

* NUMERICABLE-Le groupe Altice, maison mère du câblo-opérateur français Numericable, annonce vendredi que son introduction en Bourse à Amsterdam, le même jour, se fera à un prix de 28,25 euros par action.

* SANOFI a annoncé intenter une action en justice aux Etats-Unis contre Eli Lilly, qu'il accuse de violation de brevets sur son traitement du diabète Lantus.

* ORANGE a annoncé l'émission aux Etats-Unis d'un emprunt obligataire de 1,6 milliard de dollars (1,18 milliard d'euros) en deux tranches à taux fixe, composé de 750 millions de dollars à cinq ans et de 850 millions de dollars à 30 ans.   Suite...

 
Orange à suivre vendredi à la Bourse de Paris, l'opérateur télécoms français a annoncé l'émission aux Etats-Unis d'un emprunt obligataire de 1,6 milliard de dollars (1,18 milliard d'euros) en deux tranches à taux fixe, composé de 750 millions de dollars à cinq ans et de 850 millions de dollars à 30 ans. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau