Renault pourrait produire jusqu'à 132.000 Nissan à Flins

jeudi 30 janvier 2014 21h56
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé jeudi soir qu'il pourrait produire jusqu'à 132.000 Nissan Micra dans son usine de Flins (Yvelines) en 2016, soit davantage que ce qu'il avait promis fin avril en échange d'un accord de compétitivité avec ses syndicats.

Une porte-parole du groupe a indiqué à Reuters que le projet visant à attribuer un volume supplémentaire de 40.000 à 50.000 voitures, par rapport aux 82.000 déjà annoncées, devait encore être présenté au comité exécutif de Nissan en février. Les véhicules supplémentaires seront commercialisés dans l'ensemble de l'Europe, tandis que les précédents, avec volant à droite, étaient destinés au seul marché britannique.

Première voiture du groupe japonais jamais assemblée dans une usine française, la Micra sera produite aux côtés des Renault Clio 4 et Zoé électrique. Le site de Flins employait l'an dernier 2.600 personnes.

Cette annonce vient compléter le projet d'accélération des synergies entre les deux partenaires, Renault-Nissan ayant déclaré le même jour viser 4,3 milliards d'euros de synergies annuelles d'ici 2016, contre un objectif de 4 milliards dévoilé en 2012.

Pour cela, les deux partenaires automobiles vont lancer au premier trimestre des projets de "convergence" renforcée dans leurs différents métiers (Achats, Recherche & Développement, Production et Logistique, Ressources humaines) avec la nomination d'un directeur de projet pour chaque programme de convergence, a précisé l'alliance Renault-Nissan dans un communiqué.

"Ces synergies sont nécessaires pour renforcer la performance des deux entreprises dans un univers de plus en plus concurrentiel", indique-t-elle. "Elles permettraient de renforcer la performance opérationnelle de l'alliance grâce à de nombreuses économies d'échelle."

Ce plan est détaillé par le PDG Carlos Ghosn devant les cadres des deux groupes, réunis jeudi et vendredi en convention annuelle à Amsterdam, siège de la holding Renault-Nissan BV. Il sera également présenté aux syndicats.

Fondée en 1999, l'alliance a vu le montant de ses synergies augmenter fortement dix ans après sa création, une fois le redressement de Nissan réalisé, avec 1,5 milliard d'euros sur l'année 2009. Le travail commun s'est articulé dans un premier temps autour des approvisionnements en pièces détachées, puis de la fourniture croisée de moteurs et de la conception de plates-formes communes pour produire à partir d'une même architecture des véhicules des deux marques.   Suite...

 
Renault a annoncé qu'il pourrait produire jusqu'à 132.000 Nissan Micra dans son usine de Flins (Yvelines) en 2016. Le projet vise à attribuer un volume supplémentaire de 40.000 à 50.000 voitures, par rapport aux 82.000 déjà annoncées, et doit encore être présenté au comité exécutif de Nissan en février. /Photo prise le 29 janvier 2013/REUTERS/Christian Hartmann