Clôture des marchés européens en hausse grâce à la croissance US

jeudi 30 janvier 2014 19h09
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, soutenues par l'annonce d'une croissance solide aux Etats-Unis au quatrième trimestre, tandis que Wall Street se reprend au lendemain d'un repli de plus de 1% provoqué par la décision de la Réserve fédérale de réduire encore son soutien à l'économie.

Soutenue par la consommation des ménages et les exportations, la croissance américaine est restée solide au quatrième trimestre, selon la première estimation du produit intérieur brut du département du Commerce.

À Paris, l'indice CAC 40 a fini en hausse de 0,55% à 4.180,02 points. Le Footsie britannique a cédé 0,09% et le Dax allemand a pris 0,39%, tandis que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a progressé de 0,53% et le FTSEurofirst 300 de 0,23%.

Peu après la clôture en Europe, les indices américains affichent des rebonds allant de 0,9% à 1,9%, le Nasdaq étant soutenu par Facebook, qui prend près de 16% après une hausse de 63% de son chiffre d'affaires trimestriel, sa plus forte croissance en deux ans.

Les marchés émergents se sont stabilisés, avec un très léger recul de 0,04% de l'indice MSCI.

Le CAC 40 et l'EuroStoxx 50 s'annoncent en baisse de 2,5% sur le mois pour le moment, tandis que le S&P a perdu environ 4%, sa plus faible performance mensuelle depuis mai 2012 après avoir engrangé 30% de gains en 2013.

En annonçant mercredi soir une nouvelle diminution de 10 milliards de dollars, à 65 milliards, de ses achats d'obligations sur les marchés, la Réserve fédérale a maintenu le cap d'un retour progressif à la normale malgré les turbulences des derniers jours sur de nombreux marchés émergents, de l'Argentine à la Turquie en passant par l'Afrique du Sud.

Toutefois, les marchés d'actions restent vulnérables dans la crainte que les turbulences sur les marchés et devises des pays émergents ne se propagent.

"Les investisseurs sont très sceptiques. Ils voudraient être optimistes, mais les derniers évènements sur les marchés émergents ont créé du stress", dit Christian Stocker, responsable de la stratégie chez UniCredit à Munich.   Suite...

 
COR-LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES. Correction de courbe à la clôture