La croissance britannique dépasse son niveau d'avant la crise

mardi 28 janvier 2014 12h44
 

par David Milliken et Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - La croissance de l'économie britannique a atteint l'an dernier son plus haut niveau depuis la crise financière, montrent les statistiques officielles publiées mardi, qui pourraient relancer le débat sur le calendrier de la remontée des taux d'intérêt.

Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,7% au quatrième trimestre, comme attendu par les économistes, après une croissance de 0,8% sur les trois mois précédents, selon la première estimation publiée par l'Office national de la statistique.

En variation annuelle, le taux de croissance a atteint 2,8% au quatrième trimestre, contre 1,9% au troisième. Ce chiffre supérieur à la tendance de long terme de l'économie du Royaume-Uni est de bon augure pour 2014 et constitue une bonne nouvelle pour le gouvernement de David Cameron à un peu plus d'un an des élections législatives.

Il pourrait toutefois alimenter les spéculations sur le calendrier de la hausse des taux de la Banque d'Angleterre.

Sur l'ensemble de l'année 2013, le PIB britannique a progressé de 1,9% selon l'estimation de l'ONS, après 0,3% seulement en 2012.

"Les chiffres du quatrième trimestre constituent une bonne base pour une nouvelle accélération de la croissance cette année", estime Martin Beck, de Capital Economics, qui prévoit une hausse de 3% du PIB en 2014.

La livre sterling a toutefois cédé un peu de terrain après la publication des statistiques, qui n'ont pas dépassé les attentes contrairement à ce que certains indicateurs avancés permettaient d'espérer.

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a laissé entendre la semaine dernière qu'une hausse des taux ne serait pas nécessaire avant un certain temps.   Suite...

 
LA CROISSANCE BRITANNIQUE