La zone euro en croissance en janvier, sauf en France

jeudi 23 janvier 2014 11h59
 

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - Le secteur privé de la zone euro a débuté 2014 sur un rythme plus élevé que prévu, avec pour seul point noir la France qui reste en contraction en janvier pour le troisième mois consécutif, selon l'enquête mensuelle de Markit publiée jeudi.

L'indice PMI composite, établi à partir des réponses de milliers d'entreprises de la zone euro et considéré comme un bon baromètre de l'activité, a atteint 53,2 dans sa version préliminaire de janvier contre 52,1 en décembre, dépassant le consensus établi par Reuters qui était de 52,4.

À son plus haut depuis la mi-2011, il s'inscrit ainsi pour le septième mois consécutif au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d'une croissance.

L'indice du secteur des services a progressé à 51,9 contre 51,0, à comparer à un consensus de 51,4, et celui du secteur manufacturier a atteint 53,9, un plus haut de 32 mois, contre 52,7 en décembre - dépassant les estimations des 39 économistes interrogés par Reuters.

"La reprise de l'Eurozone continue de s'intensifier en janvier. La hausse de l'indice PMI permet de miser sur une croissance du PIB de la région de l'ordre de 0,4% à 0,5% au premier trimestre", a déclaré Chris Williamson, chef économiste à Markit.

Une enquête Reuters publiée la semaine dernière donnait une prévision de croissance de 0,2% pour la zone euro sur les trois premiers mois de l'année.

L'ÉCART FRANCE-ALLEMAGNE TOUJOURS PRÉOCCUPANT

Pour autant, les indices préliminaires de Markit montrent que si la croissance accélère en Allemagne, à l'instar des pays dits de la périphérie, l'activité continue de se contracter en France, même à un rythme moindre et plus modéré que prévu.   Suite...

 
L’INDICE PMI COMPOSITE