Le chômage britannique tombe à 7,1%, la BoE rassure sur ses taux

mercredi 22 janvier 2014 19h01
 

par David Milliken et William Schomberg

LONDRES (Reuters) - Le taux de chômage en Grande-Bretagne a reculé nettement à 7,1% sur la période septembre-novembre, à son plus bas niveau depuis janvier-mars 2009 et à un cheveu du seuil de 7% en dessous duquel la Banque d'Angleterre (BoE) pourrait envisager de relever ses taux.

Cette dernière a cependant rassuré les investisseurs en soulignant, dans le compte rendu de sa dernière réunion monétaire publié mercredi, qu'une hausse de taux n'était pas à l'ordre du jour.

La baisse du taux de chômage est plus forte que prévu, les économistes anticipant une décrue à 7,3% après 7,4% en août-octobre.

Sur le seul mois de décembre, a précisé l'Office national des statistiques, le nombre de personnes demandant des indemnités chômage a reculé de 24.000, à comparer à un consensus de -35.000.

La statistique a fait monter le sterling à un plus haut d'un an face à l'euro, à 81,81 pence contre 82,26 juste avant et la devise britannique a également atteint un plus haut de près de trois semaines contre le dollar.

En août 2013, la BoE avait placé l'emploi au coeur de ses priorités en s'engageant à ne pas relever son taux directeur -maintenu à un plus bas record de 0,5% depuis 2009- jusqu'à ce que le taux de chômage revienne à 7%.

Le gouverneur Mark Carney a toutefois affirmé depuis qu'une baisse du chômage à 7% n'entraînerait pas automatiquement un resserrement monétaire, et le compte rendu de la réunion monétaire des 8-9 janvier va dans le même sens.

PAS DE HAUSSE DE TAUX DANS L'IMMÉDIAT   Suite...

 
A Londres, mercredi. Le taux de chômage en Grande-Bretagne a reculé nettement à 7,1% sur la période septembre-novembre, à son plus bas niveau depuis janvier-mars 2009 et à un cheveu du seuil de 7% en dessous duquel la Banque d'Angleterre pourrait envisager de relever ses taux. /Photo prise le 22 janvier 2014/REUTERS/Luke MacGregor