L'aciériste suédois SSAB fusionne avec le finlandais Rautaruukki

mercredi 22 janvier 2014 12h22
 

par Ritsuko Ando

HELSINKI (Reuters) - Le sidérurgiste suédois SSAB a annoncé mercredi le rachat de son concurrent finlandais Rautaruukki pour 10,1 milliards de couronnes suédoises (1,15 milliard d'euros) afin de doper sa compétitivité dans un marché mondial de l'acier déprimé.

Le prix proposé par SSAB représente une prime de 20% par rapport au cours de l'action Rautaruukki, qui a clôturé mardi à 6,89 euros, ont précisé les deux groupes.

Ils annoncent d'ores et déjà leur intention de réduire de 5% l'effectif de l'entité issue de la fusion, principalement en Suède et en Finlande, ce qui permettra de dégager des économies estimées à 1,4 milliard de couronnes.

L'offre amicale a été bien accueillie par les investisseurs. Le titre Rautaruukki s'est envolé à un moment de 34% à la Bourse d'Helsinki et il conserve un gain de 29,0% vers 12h15, à 8,89 euros, tandis que SSAB s'adjuge 11,62% à Stockholm.

Le secteur est confronté à une baisse de la demande depuis 2008, même si le leader mondial ArcelorMittal s'est montré plus optimiste ces derniers mois.

"Compte tenu des synergies anticipées de 1,4 milliard de couronnes et du pouvoir de fixation de prix qui va être renforcé pour les produits de niche des deux entreprises, notre analyse initiale de la transaction est très positive", écrit Johannes Grunselius, analyste chez Sundal Collier, dans une note.

SSAB comptait en 2010 parmi les 40 principaux sidérurgistes mondiaux avant d'en être évincé en 2012, sous le coup de la conjoncture en Europe, du boom de l'acier en Chine et de rapprochements entre ses concurrents.

"TRANSACTION PERTINENTE"   Suite...

 
Le sidérurgiste suédois SSAB rachète son concurrent finlandais Rautaruukki pour 10,1 milliards de couronnes suédoises (1,15 milliard d'euros) afin de doper sa compétitivité dans un marché mondial de l'acier déprimé. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler