Rémy Cointreau mise sur un printemps chinois du cognac

mardi 21 janvier 2014 13h21
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Rémy Cointreau a pâti d'un violent décrochage de ses ventes de cognac en Chine entre octobre et décembre mais le groupe de spiritueux a dit s'attendre à une reprise de ce marché lors de son exercice 2014-2015 qui commencera en avril, permettant un vif rebond du titre en Bourse.

Rémy Cointreau a vu ses ventes chuter de 18,9% à changes constants au troisième trimestre de son exercice décalé, plombées par une chute des ventes de Rémy Martin qui a atteint 32% à taux constants, très en deçà des attentes des analystes (-12% en moyenne) après un recul de 8,2% au deuxième trimestre et de 13% au premier.

Le recul de ses ventes de cognac en Chine - sous l'effet des mesures de Pékin visant à éradiquer la consommation ostentatoire - avait contraint le groupe au profit warning en novembre, avec une baisse anticipée de plus de 20% de son résultat opérationnel 2013-2014.

Mardi, le directeur financier du numéro deux français des spiritueux derrière Pernod Ricard a réaffirmé cette prévision, sans vouloir être plus précis.

Luca Marotta a surtout rassuré le marché en indiquant que les ventes de Rémy Martin étaient redevenues positives dans les bars et karaoké chinois entre octobre et décembre - tandis qu'elles restent très mal orientées dans les restaurants et lors des banquets - et en disant tabler sur un retour à une croissance des ventes de cognac en Chine lors du prochain exercice, qui commencera en avril.

"On s'attend à une reprise, comprise entre 5% et 10%", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique, entraînant un violent rebond du titre en Bourse, dopé par de massifs rachats de découverts aux dires des traders.

L'action Rémy Cointreau, qui avait perdu près de la moitié de sa valeur en 12 mois et cédé jusqu'à 4,4% en début de séance, s'offrait à 13h un rebond de 2% à 58,29 euros, qui profitait aussi à Pernod Ricard (+2,13%) dans un marché en hausse de 0,35%.

RACHATS D'ACTIONS   Suite...

 
Le violent décrochage des ventes de cognac Rémy Martin en Chine (-32%) plombe le CA de Rémy Cointreau au troisième trimestre, qui s'affiche en baisse de 18,9%./Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau