January 20, 2014 / 8:49 AM / in 4 years

Les Bourses européennes débutent en léger recul

4 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes ont débuté en léger recul lundi, alourdies notamment par le secteur bancaire, après l'annonce d'une perte inattendue de Deutsche Bank au quatrième trimestre, et le compartiment automobile, en vue de la recomposition du capital du groupe Peugeot. À Paris, l'indice CAC 40 reculait de 0,13% vers 9h35. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en léger recul lundi, dans le sillage des marchés américains et asiatiques, alourdies notamment par le secteur bancaire, après l'annonce d'une perte inattendue de Deutsche Bank au quatrième trimestre, et le compartiment automobile, en vue de la recomposition du capital du groupe Peugeot.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,13% à 4.321,78 points vers 9h35. À Francfort, le Dax cède 0,44% et à Londres, le FTSE cède 0,05%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 se replie de 0,28%.

L'activité devrait rester limitée en ce jour de fermeture des marchés américains pour Martin Luther King's Day. L'Europe avait fini la semaine dernière sur de nouveaux pics de 5 ans et demi, le CAC ayant même effacé la totalité de ses pertes accusées depuis la faillite de Lehman et la crise financière.

Aux valeurs, PSA Peugeot Citroën chute de 6,8% après que son conseil de surveillance a validé un projet d'entrée au capital de l'Etat français et du chinois Dongfeng dans le cadre d'un appel au marché permettant de soutenir le constructeur en difficulté.

L'indice automobile européen cède 0,43%.

PSA a également fait état d'un recul de 4,9% de ses ventes mondiales, la performance du groupe en Chine n'ayant pas suffi à éclipser sa faiblesse en Europe et l'interruption de ses livraisons vers l'Iran.

A Francfort, Deutsche Bank abandonne 4,3%, plus forte baisse de l'indice européen Stoxx 600, après avoir annoncé une perte imposable inattendue de 1,153 milliard d'euros au quatrième trimestre.

"La récente bonne performance du titre (+13% depuis le début de l'année) et les perspectives prudentes pour 2014 pourraient peser encore sur le titre (...)", estime Nomura, qui s'attend à un courant de prises de profits et à des performances décevantes de quelques autres banques européennes.

L'indice bancaire cède 0,87%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

A Bruxelles, AB Inbev progresse de 0,7% après le rachat du sud-coréen Oriental Brewery pour 5,8 milliards de dollars (4,3 milliards d'euros) auprès de KKR et d'Affinity Equity Partners, le numéro un mondial reprenant ainsi un actif qu'il avait cédé en 2009.

Sur le marché obligataire, le Bund allemand de référence est en légère hausse et le rendement à 10 ans irlandais se détend après le relèvement par Moody's de sa note sur la dette souveraine, à "Baa3".

Le dollar reste ferme, ayant touché un plus haut de deux mois face à l'euro, prolongeant sa hausse de la semaine dernière à la suite d'une série de bons indicateurs américains qui confortent la thèse d'une poursuite de la réduction des achats d'actifs de la Réserve fédérale destinés à soutenir la croissance.

Quant au dollar australien, il regagne un peu de terrain après avoir touché un plus bas de trois ans et demi suite à des statistiques décevants pour le pays. La devise réagit bien à l'annonce d'une croissance de 7,7% de l'économie chinoise au quatrième trimestre, un rythme légèrement supérieur aux attentes (+7,6%), mais inférieur à celle du trimestre précédent.

"Ce n'est pas une statistique particulièrement bonne, mais il n'y a pas non plus eu de ralentissement (de la croissance) sous le seuil des 7,5% (qui correspond à l'objectif du gouvernement chinois pour l'année 2013)," commente Satoshi Okagawa, analyste de marché chez Sumitomo Mitsui Banking Corporation.

Sur le front du pétrole, le Brent se replie vers les 106 dollars le baril, plombé par la fermeté de la devise américaine, même si la solidité de la croissance chinoise et la perspective d'une bonne demande du deuxième consommateur mondial de pétrole limite les pertes.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below