Le ralentissement de l'économie chinoise pourrait se prolonger

lundi 20 janvier 2014 14h13
 

par Aileen Wang et Kevin Yao

PÉKIN (Reuters) - L'économie chinoise a été en croissance de 7,7% en 2013 après un léger ralentissement au quatrième trimestre qui, selon des analystes financiers, reflète la nouvelle orientation adoptée par Pékin en matière de modèle de croissance, davantage fondée sur la consommation des ménages que sur les exportations.

Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 7,7% au quatrième trimestre 2013 en variation annuelle, un rythme légèrement supérieur aux attentes qui étaient à 7,6%, mais inférieur à celle du trimestre précédent qui était de 7,8%.

Sur l'ensemble de l'année, la croissance s'est également établie à 7,7%, a annoncé lundi le Bureau national des statistiques. Le gouvernement avait fixé l'objectif à 7,5%.

Ce ralentissement, lié à une demande et des investissements moins soutenus en fin d'année, pourrait se poursuivre en 2014 dans la mesure où Pékin cherche à favoriser la consommation intérieure au détriment des exportations, estiment les analystes.

Après trente ans de croissance à deux chiffres de l'économie, qui a permis à des millions de Chinois de sortir de la pauvreté mais qui a également eu un effet dévastateur sur l'environnement, Pékin cherche à promouvoir une croissance plus durable, qui assure aux Chinois une meilleure qualité de vie.

"Je pense qu'il sera très difficile pour la croissance d'atteindre 8% cette année", estime Ting Lu, économiste chez Bank of America-Merrill Lynch à Hong Kong, qui table sur un PIB en augmentation de 7,6% en 2014.

"Nous nous attendons à ce que le gouvernement maintienne une politique monétaire neutre et mette en oeuvre une politique budgétaire légèrement plus proactive en 2014."

En rythme trimestriel, le PIB a progressé de 1,8% entre le troisième et le quatrième alors que les intervenants de marché attendaient 2%.   Suite...

 
LA CROISSANCE EN CHINE