PSA et l'Etat français confirment un projet avec Dongfeng

lundi 20 janvier 2014 21h57
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën et l'Etat français ont confirmé lundi soir un projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros à laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat devraient participer à parité.

Le constructeur, dont les ventes ont baissé de 4,9% dans le monde en 2013, et de 7,3% en Europe , espère être en mesure de faire une annonce à l'occasion de la publication de ses résultats annuels, le 19 février.

"Selon le scénario privilégié, la société envisagerait de procéder à une augmentation de capital réservée à Dongfeng Motor suivie d'une augmentation de capital avec droits préférentiels de souscription à laquelle Dongfeng Motor participerait", indique PSA dans un communiqué.

Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont annoncé de leur côté que l'Etat français était prêt à participer à l'opération aux côtés de Dongfeng, "au même niveau et dans les mêmes conditions".

"L'Etat est attaché à la réalisation d'un projet qui assure la pérennité et le développement du groupe en veillant à son ancrage en France", soulignent les ministres de l'Economie et du Redressement productif dans un communiqué.

Sans évoquer directement la famille Peugeot, son principal actionnaire à hauteur de 25% du capital, PSA précise que des bons de souscription d'actions pourraient être attribués gratuitement aux actionnaires actuels, avec un prix d'exercice égal à celui de l'augmentation de capital réservée.

Une source proche du dossier a indiqué que "le principe d'un scénario à trois (Dongfeng-Etat français-famille Peugeot, NDLR) est arrêté. Ce sont les modalités qui ne le sont pas encore, d'où l'usage du conditionnel".

Cette source avait auparavant déclaré à Reuters que le conseil de surveillance du groupe s'était entendu dimanche soir sur un équilibre entre les trois parties, les modalités de l'opération - prix de souscription et niveau de la participation de chaque actionnaire - n'ayant pas fait l'objet d'une annonce car elles ne sont pas encore arrêtées.   Suite...

 
PSA Peugeot Citroën et l'Etat français ont confirmé lundi soir un projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros à laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat devraient participer à parité. Les ventes du groupe ont baissé de 4,9% en 2013./Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau