S&P confirme le BB du Portugal, la perspective reste négative

vendredi 17 janvier 2014 12h03
 

SYDNEY/LISBONNE (Reuters) - Standard & Poor's a confirmé vendredi la note BB du Portugal, à la suite d'un examen qui aurait pu aboutir à un déclassement, mais l'agence garde une perspective négative pour cette note qui se situe deux crans au-dessous de la catégorie d'investissement.

"La perspective négative est le reflet de notre opinion suivant laquelle il y a une probabilité d'un tiers au moins que nous abaissions nos notes sur le Portugal en 2014", explique l'agence de notation.

Le fait que le Portugal ne soit plus sous surveillance avec implication négative est en soi un léger mieux pour un pays qui émerge d'une récession prolongée et doit rompre cette année avec une assistance financière internationale.

La décision se reflète déjà dans les emprunts portugais, à la suite d'un rally récent, et certains intervenants pensent que la note du pays sera encore améliorée dans le courant de l'année.

Le rendement du 10 ans portugais était stable à 5,159% vendredi.

L'agence pense que le Portugal devrait atteindre son objectif d'un déficit public de 5,5% du PIB cette année et se rapprocher de celui de 4,0% du PIB pour 2014.

S&P fonde ce diagnostic sur des "signes de stabilisation (économique) depuis la mi-2013".

Mais elle observe qu'un risque majeur est constitué par la possibilité que la Cour constitutionnelle rejette encore des mesures d'austérité comme elle l'a déjà fait. Dans ce cas, ajoute-t-elle toutefois, il est probable que le gouvernement trouvera une solution de rechange comme par le passé.

Une croissance plus faible que prévu, un dérapage du solde budgétaire primaire ou encore une contestation du budget 2014 pouvant aller jusqu'aux tribunaux sont d'autres facteurs de risque, selon S&P.   Suite...

 
Standard & Poor's a confirmé la note BB du Portugal, à la suite d'un examen qui aurait pu aboutir à un déclassement, mais l'agence garde une perspective négative pour cette note qui se situe deux crans au-dessous de la catégorie d'investissement. /Photo prise le 8 avril 2013/REUTERS/Rafael Marchante