January 15, 2014 / 5:53 PM / in 4 years

RPT - Les Bourses européennes terminent en vive hausse

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

Répétition au premier paragraphe pour un mot manquant; retrait de la tendance à Wall Street

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en vive hausse mercredi, renouant en séance avec des plus hauts de cinq ans et demi, soutenues par l'amélioration des prévisions économiques de la Banque mondiale et par la publication de résultats d'entreprise meilleurs qu'attendu.

Pour la première fois depuis trois ans, la Banque mondiale, qui parle de "tournant", a revu à la hausse ses prévisions de croissance, sur fond de reprise dans les pays industrialisés, notamment aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur une progression de 1,35% (57,87 points) à 4.332,07 points. Le Footsie britannique a gagné 0,78% et le Dax allemand 2,03%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a pris 1,58% et le FTSEurofirst 300 1,01%.

La Bourse de Milan (+1,6%) a franchi à la hausse le seuil des 20.000 points pour la première fois depuis juillet 2011.

Aux valeurs, Bouygues (+5,33%) signe la plus forte hausse du CAC 40 alors que sa filiale de télévision TF1 a grimpé de 3,57%, Credit Suisse, dans une note consacrée aux agences de publicité, anticipant une reprise cette année du marché publicitaire.

Gemalto s'est de son côté adjugé la deuxième marche du podium, avec une hausse de 3,8%, suivi par Société Générale (+3,63%) Crédit Agricole (+3,36%) et BNP Paribas (+3,15%), très entourées, comme l'ensemble du secteur bancaire européen, les investisseurs anticipant un cadre de régulation moins rigoureux que ce qu'ils craignaient auparavant, notamment sur la question de la valorisation des actifs à la valeur du marché.

Sur le marché des changes, le dollar reprend des couleurs contre l'euro et contre un panier de devises, conservant l'élan pris la veille dans le sillage de l'annonce de ventes au détail meilleures que prévu en décembre aux Etats-Unis.

Les Treasuries restent sur une tendance volatile, les investisseurs spéculant sur le rythme à attendre de la réduction des rachats d'actifs de la Réserve fédérale.

La hausse des cours du brut s'est de son côté accélérée après l'annonce d'une baisse plus élevée qu'attendu des stocks américains.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below