Madrid envisage une cession partielle de Bankia

mardi 14 janvier 2014 19h38
 

MADRID (Reuters) - Madrid envisage de vendre une partie de sa participation dans Bankia dès le premier trimestre, a-t-on appris de sources officielles et bancaires, espérant profiter des conditions de marché actuellement favorables pour récupérer une partie de l'aide accordée à la banque l'an dernier.

Aucune décision n'a encore été prise mais le ministère de l'Economie a récemment intensifié ses contacts avec des banquiers en vue de cette opération, ont précisé les sources.

L'Etat ne cèdera sans doute pas plus de 18,4% du capital, retenant une participation majoritaire afin de continuer de piloter le plan de restructuration qui doit être bouclé d'ici 2017, conformément aux accords passés avec l'Union européenne.

L'Espagne détient 68,4% de Bankia par le biais du fonds national de restructuration bancaire (Frob). Aux cours actuels, la cession de 18,4% du capital rapporterait environ 2,8 milliards d'euros, alors que l'Etat avait injecté 22,5 milliards dans l'établissement de 2012 à 2013.

Madrid avait dû contracter une aide européenne de 41,3 milliards d'euros au total pour restructurer le secteur bancaire.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Bankia et le ministère de l'Economie a démenti la tenue de discussions sur cette éventualité.

Une porte-parole du Frob a indiqué que l'Etat chercherait logiquement à se désengager tôt ou tard. Le fait que le cours de Bourse de Bankia soit revenu à un niveau proche de celui auquel il se trouvait au moment de la recapitalisation en mai 2013 a suscité des rumeurs mais aucun calendrier n'a été établi, a-t-elle ajouté.

L'action Bankia a terminé en hausse de 0,23% à 1,335 euro mardi à la Bourse de Madrid, alors qu'elle valait moins de 90 centimes en novembre. Elle a atteint en séance 1,35 euro, inscrivant pour la première fois le cours auquel l'Etat avait acquis sa participation l'an passé.

La banque, produit de la fusion de sept caisses d'épargne en 2010 et introduite en Bourse à la mi-2011, a dû supprimer plus de 4.000 emplois et fermer des agences dans le cadre de sa restructuration en cours.   Suite...

 
Selon des sources officielles et bancaires, Madrid envisage de vendre une partie de sa participation dans Bankia dès le premier trimestre, espérant profiter des conditions de marché actuellement favorables pour récupérer une partie de l'aide accordée à la banque l'an dernier. /Photo prise le 28 octobre 2013/REUTERS/Marcelo del Pozo