Les propriétaires de Prada font l'objet d'une enquête fiscale

vendredi 10 janvier 2014 21h38
 

MILAN (Reuters) - Les propriétaires de Prada font l'objet d'une enquête portant sur des soupçons d'évasion fiscale, menée par des procureurs basés à Milan, ont dit vendredi à Reuters trois sources proches de la procédure.

Un porte-parole des avocats représentant Prada Holding - le véhicule via lequel la couturière Miuccia Prada, son mari et administrateur délégué de l'entreprise Patrizio Bertelli ainsi que ses frères et soeurs contrôlent le groupe centré sur la marque Prada, fondée en 1913 - a dit ne pas être au courant de l'enquête.

Le parquet de Milan s'est refusé à tout commentaire.

Prada Holding avait dit en décembre avoir finalisé un processus de régularisation fiscale ainsi que le rapatriement en Italie d'une série de holdings à l'étranger - principalement aux Pays-Bas et au Luxembourg.

Dans son édition de vendredi, le Corriere della Sera rapporte que Miuccia Prada et Patrizio Bertelli avaient versé 420 millions d'euros aux services fiscaux italiens afin de fermer le chapitre des irrégularités fiscales.

Le journal ajoute que le couple fait l'objet d'une enquête malgré cet arrangement.

Les sources ont confirmé à Reuters la véracité de l'article du quotidien, ajoutant qu'un administrateur de Prada était également visé par l'enquête.

Une source proche du dossier a noté que le versement d'une somme d'argent à l'administration fiscale ne constituait pas à proprement parler une amende.

Dans la journée, un haut responsable de l'administration fiscale a déclaré que cette dernière avait terminé ses vérifications dans le dossier Prada, ajoutant que toutes les sommes dues, y compris les pénalités de retard et les intérêts, avaient été payées.   Suite...

 
Les propriétaires de Prada font l'objet d'une enquête portant sur des soupçons d'évasion fiscale, menée par des procureurs basés à Milan, selon trois sources proches de la procédure. /Photo prise le 29 novembre 2013/REUTERS/Carlo Allegri