10 janvier 2014 / 12:32 / il y a 4 ans

Un milliard d'euros pour moderniser le Rafale

Lors d'une visite à l'usine Dassault Aviation de Mérignac, le ministère de la Défense Jean-Yves Le Drian (à gauche) a annoncé un investissement d'un milliard d'euros afin de moderniser l'avion de combat Rafale, qui équipe l'armée de l'air et la marine françaises mais n'a encore remporté aucune commande à l'exportation. /Photo prise le 10 janvier 2013/REUTERS/Benoît Tessier

PARIS (Reuters) - Le ministère de la Défense a annoncé vendredi un investissement d‘un milliard d‘euros afin de moderniser l‘avion de combat Rafale de Dassault Aviation, qui équipe l‘armée de l‘air et la marine françaises mais n‘a encore remporté aucune commande à l‘exportation.

Cette nouvelle version (standard F3R), prévue pour être opérationnelle en 2018, permettra d‘intégrer à l‘avion de combat le missile à longue portée Méteor de la société européenne MBDA et le missile AASM à guidage terminal laser de Sagem (groupe Safran). Il sera également équipé d‘un “pod” de désignation laser développé par Thales, qui permet de viser de jour comme de nuit des cibles au sol avec une grande précision.

“C‘est un signal très clair de notre volonté d‘investir sur le Rafale, et sur tout un secteur stratégique, celui de l‘aéronautique de combat, pour le maintenir au meilleur niveau mondial”, a déclaré le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, cité dans un communiqué, à l‘occasion d‘une visite à l‘usine Dassault Aviation de Mérignac, près de Bordeaux.

A ce jour, 180 avions de série ont été commandés par la France et 126 appareils livrés, depuis 2004 à la marine nationale et 2006 à l‘armée de l‘air. L‘appareil a été utilisé au combat en Afghanistan, en Libye et au Mali.

Des négociations exclusives avec l‘Inde ont été engagées sur le Rafale, qui n‘a pour le moment reçu aucune commande à l‘export. La signature par New Delhi de cette commande de 126 appareils pour un montant estimé à 15 milliards de dollars est jugée d‘autant plus cruciale après l‘échec au Brésil face au Gripen du suédois Saab.

Le fabricant de missiles MBDA est une coentreprise entre le groupe européen Airbus Group (37,5%), le britannique BAE Systems (37,5%) et l‘italien Finmeccanica (25%).

A 15h00, le titre Dassault Aviation gagne 0,8% à la Bourse de Paris, en phase avec le marché (+0,78% pour l‘indice CAC 40). Thales prend 0,7% et Safran 0,2%.

Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below