Wall Street fait du surplace avant l'emploi de décembre

jeudi 9 janvier 2014 22h34
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sans grand changement jeudi, se redressant en fin de séance à la faveur d'achats à bon compte mais dans un marché globalement attentiste à la veille de la publication des chiffres de l'emploi de décembre.

L'indice Dow Jones, hésitant entre hausse et baisse dans les derniers échanges, a finalement cédé 17,98 points ou 0,11% à 16.444,76, terminant nettement au-dessus de son plus bas du jour à 16.378 points.

Le S&P-500 est repassé in extremis dans le vert pour gagner 0,64 point ou 0,03% à 1.838,13, échappant à une cinquième baisse sur les six premières séances de 2014.

Le Nasdaq Composite, plombé par Google (-1,05%) et des distributeurs, a cédé 8,42 points, soit 0,23%, à 4.156,19.

Le marché avait ouvert en hausse après l'annonce d'une baisse plus forte que prévu, de 15.000, du nombre d'inscriptions au chômage la semaine dernière, de bon augure à la veille de la publication des chiffres mensuels de l'emploi , mais Exxon et le secteur de la distribution ont ensuite tiré les indices à la baisse pendant l'essentiel de la séance.

"Aujourd'hui on était en mode 'wait and see' avant le rapport sur l'emploi et aussi les résultats du quatrième trimestre", résume Kate Warne, responsable des investissements chez Edward Jones à St. Louis.

"Après plusieurs années où c'était surtout la macro-économie qui guidait le marché, on commence à voir davantage de différentiation. Les investisseurs cherchent à voir quelles entreprises tireront leur épingle du jeu et quelles autres risquent de ne pas être en mesure de réitérer les progrès de l'an dernier", ajoute-t-elle.

Exxon Mobil a cédé 0,97% après un déclassement de Citigroup, passé d'"achat" à "neutre" sur la compagnie pétrolière.

Dans la distribution, Bed Bath and Beyond et Family Dollar Stores ont chuté de respectivement 12,46% et 2,07%, faisant reculer de 0,23% l'indice S&P du secteur. Bed Bath & Beyond a abaissé ses prévisions de résultats alors que Family Dollar a déçu avec un bénéfice trimestriel plus faible que prévu, du fait de rabais qu'il a dû consentir comme beaucoup d'autres distributeurs pour assurer la fréquentation de ses magasins en fin d'année.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS