Les Bourses européennes ont terminé en baisse, Paris cède 0,84%

jeudi 9 janvier 2014 18h39
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, des propos jugés prudents du président de la BCE Mario Draghi et l'attente du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis ayant pris le pas sur une série de bons indicateurs.

Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis qui seront publiés vendredi sont les premiers depuis que la Réserve fédérale a annoncé un ralentissement de son programme de soutien à la croissance, ce qui leur confère un enjeu supplémentaire pour les marchés.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,84%, plus mauvaise performance du jour en Europe, à 4.225,14 points, alors que le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a déclaré que la France était dans une zone dangereuse en raison de la taille de sa dette.

"Le marché commence à s'inquiéter de la situation en France", note Michel Juvet, responsable de l'investissement de la banque suisse Bordier.

Les autres grands marchés européens ont également fini dans le rouge: le Footsie britannique a perdu 0,45% et le Dax allemand 0,8%, tandis que l'EuroStoxx 50 a abandonné 0,66% et le FTSEurofirst 300 0,47%. Même Madrid (-0,19%) a perdu du terrain après 4 séances consécutives de forte hausse, tandis que Milan, Athènes et Lisbonne ont prolongé leur hausse.

La Banque centrale européenne s'est déclarée déterminée à utiliser tous les moyens disponibles pour prévenir une inflation trop basse, tout en laissant ses taux directeurs inchangés en dépit un rythme de hausse des prix passé dans une "zone dangereuse" sous le seuil de 1% l'an.

"Même si Mario Draghi s'est montré encore un peu plus accommodant dans son discours, l'absence d'éléments concrets n'a pas convaincu le marché", commente Rémi Lelu de Brach, gérant sur le marché des taux chez Quilvest. "(...) la BCE se retrouve démunie alors que l'Allemagne ne semble pas du tout prête à faire plus de concession que ce qui a déjà été fait", estime-t-il.

Aux valeurs, Wärtsilä a bondi de 11%,35% après que le groupe finlandais de construction mécanique a dit avoir eu des discussions, avortées depuis, de rapprochement avec Rolls Royce (-2,96%).

Le secteur de la distribution (-1,08%) a été plombé par l'annonce d'une baisse des ventes par plusieurs grands noms britanniques en fin d'année, dont Tesco (-1,2%) et Morrison (-7,75%).   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES