Wall Street en léger recul après les "minutes" de la Fed

mercredi 8 janvier 2014 22h38
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sur une note stable ou en léger recul mercredi après l'annonce d'une hausse plus forte que prévu des créations d'emplois dans le privé et des "minutes" de la réunion de décembre de la Fed qui ont eu peu d'impact sur les cours.

Les membres du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) souhaitaient "avancer prudemment", à "un rythme mesuré", a-t-on appris dans le compte-rendu de la réunion de décembre au cours de laquelle la Fed a pris la décision de commencer à réduire ses achats d'actifs.

L'indice Dow Jones a perdu 0,41%, soit 68,20 points, à 16.462,74. Le S&P-500, plus large, a fini sur une note stable, en baisse de 0,39 point, soit 0,02%, à 1.837,49 points, tandis que le Nasdaq Composite a avancé de 12,43 points (+0,3%) à 4.165,61 points, soutenu par Micron et Apollo.

La politique monétaire ultra-accommodante de la Fed a largement contribué à la hausse de 30% du S&P 500 en 2013 et les intervenants s'attendent à ce que le programme de rachats d'actifs continue à soutenir le marché tant qu'il durera.

"Les marchés n'ont pas du tout bougé, mais ils ont toujours besoin d'un peu de temps pour digérer ces chose-là", a souligné Darrell Cronk de Wells Fargo Private Bank à New York.

"Ce qu'il faut reconnaître c'est que depuis le 18 décembre, nous avons eu une amélioration sensible de la conjoncture. Si nous avons 200.000 créations d'emplois ou plus annoncées vendredi, cela augmentera la probabilité que la Fed continue à réduire le rythme de ses achats lors de la réunion de janvier."

Selon les chiffres d'ADP publiés dans la matinée à deux jours du rapport officiel sur l'emploi, le secteur privé américain a créé 238.000 emplois en décembre, un chiffre inégalé depuis novembre 2012 et supérieur au consensus.

Le département du Travail publiera vendredi son rapport mensuel sur l'emploi. Les économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne 196.000 créations d'emplois non agricoles en décembre, mais Mark Zandi, économiste en chef chez Moody's Analytics, estime au vu des chiffres de l'ADP qu'elles pourraient atteindre 230.000, avec un chômage stable à 7,0%.

Aux valeurs, le numéro un mondial des semences Monsanto a gagné 2,15% après la publication de résultats trimestriels en hausse et meilleurs que prévu.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS