Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

lundi 6 janvier 2014 13h33
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, pratiquement inchangée à la mi-journée, dans l'attente de la publication de l'indice ISM non manufacturier aux Etats-Unis après ceux publiés en zone euro et en Chine.

A 13h01, l'indice CAC 40 prend 0,05% à 4.249,89 points :

* De nombreuses VALEURS EXPOSÉES à l'économie chinoise perdent du terrain à la suite de l'annonce en Chine d'une croissance de l'activité des services tombée à un plus bas depuis août 2011.

LVMH cède 1,37%, plus forte baisse du CAC 40, PERNOD RICARD 1,04%, DANONE 0,68%, ARCELORMITTAL 0,66% et KERING 0,62%.

* PUBLICIS abandonne 1,22%. Selon un trader en poste à Paris, la valeur est pénalisée par les propos sur CNBC de Maurice Lévy, président du directoire de Publicis, évoquant des reports d'investissements de la part de ses clients en fin d'année dernière.

* EDENRED (-4,32%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, plusieurs analystes ayant abaissé leurs estimations, objectif de cours ou recommandation après l'avertissement lancé fin décembre par le groupe de services prépayés à la suite de la dévaluation du bolivar vénézuélien.

* REMY COINTREAU (-2,75%) reste pénalisé par la démission soudaine de son directeur général Frédéric Pflanz, trois mois seulement après sa prise de fonctions.

* NEXANS lâche 0,48%, HSBC, qui a abaissé son conseil sur la valeur de "surpondérer" à "neutre", jugeant trop nombreuses les incertitudes autour du fabricant de câbles.

* A rebours de tendance, des CYCLIQUES profitent de l'accélération en décembre de la croissance du secteur privé de la zone euro.   Suite...

 
La Bourse de Paris est pratiquement inchangée à la mi-journée, dans l'attente de la publication de l'indice ISM non manufacturier aux Etats-Unis après ceux publiés en zone euro et en Chine, le CAC 40 prenant 0,05% à 4.249,89 points, vers 13h00. De nombreuses valeurs exposées à l'économie chinoise perdent du terrain à la suite de l'annonce en Chine d'une croissance de l'activité des services tombée à un plus bas depuis août 2011, LVMH cédant 1,37%, plus forte baisse de l'indice français. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song