January 5, 2014 / 1:52 PM / 4 years ago

Hans Rudolf Wörhl veut fusionner CityJet avec InterSky

3 MINUTES DE LECTURE

L'homme d'affaires allemand Hans Rudolf Wöhrl ambitionne de fusionner CityJet, la filiale d'Air France-KLM sur laquelle il a lancé une offre d'achat le mois dernier, avec sa propre compagnie InterSky pour se faire une place dans le segment des vols d'affaires régionaux en Europe. /Photo d'archives/REUTERS

FRANCFORT (Reuters) - L'homme d'affaires allemand Hans Rudolf Wöhrl ambitionne de fusionner CityJet, la filiale d'Air France-KLM sur laquelle il a lancé une offre d'achat le mois dernier, avec sa propre compagnie InterSky pour se faire une place dans le segment des vols d'affaires régionaux en Europe.

"Le but est de créer une nouvelle compagnie régionale en Europe qui soit suffisamment forte pour ne pas être évincée par de gros transporteurs comme la Lufthansa", déclare Wörhl dans une interview à paraître lundi dans l'hebdomadaire Wirtschafts Woche.

Air France avait annoncé le 20 décembre avait reçu une offre ferme du groupe allemand Intro Aviation, dont Hans Rudolf Wöhrl est l'un des cofondateurs, pour racheter CityJet et sa filiale VLM. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé mais Air France a dit s'attendre à ce que la transaction soit finalisée au premier trimestre 2014.

Basé à Dublin et premier transporteur à l'aéroport de Londres City, CityJet exploite une flotte de 38 appareils et propose plus de 480 vols hebdomadaires à travers l'Europe, selon son site internet. La société, achetée par Air France en 2000, avait acquis la compagnie belge VLM en 2008.

InterSky, détenue à 74,9% par Intro Aviation, exploite cinq appareils qui desservent surtout des destinations en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

"En Europe, il n'y a pas seulement le low-cost d'un côté et les gros monopoles de vols d'affaires comme la Lufthansa de l'autre, il y aussi un marché pour des liaisons régionales à l'intention de voyageurs qui ne vont pas dans les grands centres économiques", explique Hans Rudolf Wöhrl dans l'interview.

"Ce segment est appelé à renaître, et de plus en plus de régions souffrent de ne pas être desservies", ajoute-t-il.

Hans Rudolf Wörhl s'était fait un nom en rachetant en 2003 la compagnie allemande Deutsche BA à British Airways pour un euro symbolique, via déjà Intro Aviation.

Il a rebaptisé la compagnie DBA puis l'a vendue en 2006 à Air Berlin, le deuxième transporteur aérien allemand derrière la Lufthansa. La même année, il a pris une participation majoritaire dans un autre transporteur allemand, LTU, avant de le revendre lui aussi à Air Berlin l'année suivante.

Maria Sheahan, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below