January 3, 2014 / 8:33 AM / in 4 years

Les Bourses européennes en ordre dispersé, Paris ouvre en hausse

2 MINUTES DE LECTURE

Les principales Bourses européennes ont ouvert en ordre dispersé vendredi mais dans des marges étroites après le repli marqué de la veille. Après environ un quart d'heure d'échanges, le CAC 40 à Paris gagne 0,3% tandis qu'à Francfort, le Dax est pratiquement inchangé. /Photo prise le 2 janvier 2014/Remote

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en ordre dispersé vendredi mais dans des marges étroites après le repli marqué de la veille.

Après environ un quart d'heure d'échanges, le CAC 40 à Paris gagne 0,3% à 4.240,16 points. À Francfort, le Dax est pratiquement inchangé et à Londres, le FTSE perd 0,05%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progresse de 0,18% et le FTSEurofirst 300 de 0,1%.

Aux valeurs, Rémy Cointreau abandonne 1,1% après l'annonce inattendue jeudi soir de la décision de son directeur général d'abandonner ses fonctions trois mois seulement après les avoir prises.

A Londres, Next, numéro deux du prêt-à-porter au Royaume-Uni, prend 7,8 % après avoir relevé ses prévisions de résultats. L'indice Stoxx européen de la distribution prend 0,6%.

La Bourse de Tokyo, toujours fermée, ne rouvrira ses portes que lundi. Ailleurs en Asie, l'indice CSI 3000 de la Bourse de Shanghai a fini en baisse de 1,34% après l'annonce d'un recul de l'indice PMI des services officiel chinois, revenu à 54,6 en décembre.

Jeudi, Wall Street a perdu 0,8%, les investisseurs prenant leur bénéfice après la plus forte hausse annuelle depuis 1997.

"Je ne pense que pas ces pertes aient quoi que ce soit de préoccupant, si ce n'est que c'est la première fois depuis 2008 que la première séance de l'année est négative", commente Craig Erlam, analyste d'Alpari, dans une note.

Plusieurs responsables de la Réserve fédérale doivent s'exprimer en public dans la journée, parmi lesquels son président, Ben Bernanke, dont le mandat s'achève dans moins d'un mois.

Sur le marché des changes l'euro reste orienté à la baisse, victime du débouclage de positions acheteuses, tandis que le yen profite d'achats de couverture.

Le pétrole Brent remonte au-dessus de 108 dollars et le brut léger américain à plus de 95,50 après leur forte baisse de jeudi, qui a fait perdre près de trois dollars de baril de Brent et près de cinq au brut léger.

Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below