L'activité manufacturière progresse en zone euro, sauf en France

jeudi 2 janvier 2014 16h49
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - L'activité manufacturière en zone euro a progressé en décembre à son rythme le plus élevé en plus de deux ans et demi, portée par une croissance soutenue en Allemagne et en Italie, tandis que la situation s'est dégradée en France, montrent jeudi les résultats définitifs de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI établi par Markit de la zone euro a été confirmé à 52,7 pour le mois dernier, son plus haut niveau depuis mai 2011, après un indice à 51,6 au mois de novembre.

La composante de la production a progressé à 54,9, également au plus haut depuis mai 2011. Les commandes nouvelles ont connu leur meilleur rythme de croissance depuis avril 2011 - à 54,1 - et les réductions d'emplois ont été quasi interrompues.

Le sentiment est positif dans l'ensemble des pays de la zone euro à l'exception de la France, où l'activité manufacturière s'est contractée à son rythme le plus fort en sept mois avec un indice PMI à 47,0 contre 48,4 en novembre et 47,1 en première estimation.

"Le renforcement de la croissance du secteur manufacturier favorise une consolidation de la reprise au sein de la zone euro", commente Chris Williamson, responsable de la recherche économique chez Markit.

"Les fabricants faisant état d'une nouvelle hausse du volume global des nouvelles commandes, des ventes à l'export et des arriérés de production, le décor semble posé pour un bon début d'année 2014", ajoute-t-il. "Le secteur manufacturier devrait en effet pouvoir soutenir une reprise notable, bien que modérée, de l'économie mondiale."

L'économiste salue également une légère progression des prix enregistrée en décembre dans la zone euro, témoignant selon lui d'une amélioration du pouvoir de tarification des entreprises.

Le faible rythme d'inflation en zone euro, tout juste à 0,9% en novembre, préoccupe les responsable de la Banque centrale européenne. Les indices manufacturiers suggèrent un essoufflement des tendances à la désinflation, du moins dans les secteurs manufacturiers.

DÉGRADATION DE L'EXPORT EN FRANCE   Suite...

 
L'INDICE PMI MANUFACTURIER EN FRANCE