Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 31 décembre 2013 15h12
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse sa dernière journée de 2013 au terme d'une séance peu animée et raccourcie pour les célébrations de fin d'année.

L'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,47% à 4.295,95 points dans un volume d'échanges limité à 553 millions d'euros, soit 22% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Sur l'ensemble de 2013, l'indice affiche un gain de 18%, sa meilleure performance annuelle depuis 2009.

* Le secteur IMMOBILIER a bénéficié de la légère détente sur les taux d'intérêt. Le rendement à 10 ans de l'emprunt d'Etat américain, qui est repassé sous le seuil des 3%, à 2,99% contre 1,65% en mai, ne devrait pas remonter au-delà de 3,33% en 2014, selon le sondage Reuters du mois de décembre sur les taux.

UNIBAIL-RODAMCO (+1,64% à 186,25 euros) a fini en tête du CAC 40. NEXITY, qui a également profité des effets favorables attendus sur ses marges de l'acquisition d'Oralia annoncée le 20 décembre, a gagné 1,67% à 27,41 euros. ICADE s'est octroyé 2,02% à 67,67 euros et FONCIERE DES REGIONS 1,42% à 62,75 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont encore été recherchées dans un contexte plus optimiste à l'égard de l'économie mondiale à la suite de la publication de statistiques économiques jugées encourageantes pour la croissance américaine.

ACCOR a pris 1,18% à 34,30 euros, SOLVAY 0,83% à 115 euros, MICHELIN 0,81% à 77,25 euros et TECHNIP 0,75% à 69,86 euros.

* A rebours de tendance, GEMALTO (-0,95% à 80,01 euros) a accusé la plus forte des rares baisses du CAC 40, la valeur se reposant sur un support technique vers 80 euros après être repassée sous sa moyenne mobile à 50 jours, à 80,92 euros.

* PERNOD RICARD a perdu 0,56% à 82,81 euros. La valeur a connu une année difficile (-5,3%), affectée notamment par son exposition aux marchés émergents et plus particulièrement à la Chine, dont le ralentissement économique a alimenté les inquiétudes en 2013.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS