30 décembre 2013 / 20:18 / il y a 4 ans

La dette des collectivités locales chinoises inquiète

par Aileen Wang et Koh Gui Qing

La dette des collectivités locales chinoises atteignait 17.900 milliards de yuans (2.100 milliards d'euros environ) fin juin, soit environ 58% du produit intérieur brut (PIB), selon un audit officiel, un montant supérieur à certaines estimations indépendantes et qui plaide en faveur de nouvelles réformes des finances publiques. Ce ratio ne fait certes pas craindre une crise financière mais il souligne la nécessité de maîtriser l'évolution de la dette pour préserver la croissance et la stabilité financière. /Photo d'archives/REUTERS/Carlos Barria

PEKIN (Reuters) - La dette des collectivités locales chinoises atteignait 17.900 milliards de yuans (2.100 milliards d‘euros environ) fin juin, montre un audit officiel publié lundi, un montant supérieur à certaines estimations indépendantes et qui plaide en faveur de nouvelles réformes des finances publiques.

En prenant en compte ce chiffre, la dette publique de la Chine représente environ 58% du produit intérieur brut (PIB).

Ce ratio ne fait certes pas craindre une crise financière mais il souligne la nécessité de maîtriser l‘évolution de la dette pour préserver la croissance et la stabilité financière.

L‘audit montre en effet que, dans certaines collectivités, plus de 20% des remboursements de dettes sont financés par de nouveaux emprunts et qu‘un grand nombre d‘entre elles ont massivement recours aux ventes de terrains pour honorer leurs obligations financières.

En outre, la majeure partie des emprunts des collectivités locales servent à financer des projets d‘infrastructures, qui ne génèrent pas de recettes fiscales nouvelles.

Alors que Pékin affirme régulièrement que la dette des collectivités locales s‘est stabilisée ces trois dernières années, les résultats de l‘audit font état d‘une hausse de 67% depuis 2011, même si ce chiffre prend en compte des dettes qui n‘étaient comptabilisées il y a deux ans.

“Même si la dette publique globale de la Chine reste faible selon les standards de l‘OCDE, le rythme de la hausse demeure alarmant”, commentent Liu Li-Gang et Zhou Hao, économistes de la banque ANZ, dans une note.

“Les résultats de l‘audit national sur la dette tendant à montrer que la dette des collectivités locales chinoises a pratiquement doublé en deux ans et demi environ.”

FREINER L‘ENDETTEMENT, PAS LA CROISSANCE

Pékin reconnaît que cette situation comporte des risques et a promis de revoir les règles en vigueur, notamment pour autoriser un financement au moins partiel de certains travaux publics par des investisseurs privés, permettre aux collectivités locales de diversifier leurs sources de financement et prendre en compte la dette dans l‘évaluation des politiques.

“Les risques liés à la dette publique de la Chine sont globalement maîtrisés mais certains domaines comportent des risques”, conclut l‘audit.

Environ 37% des dettes des provinces, des municipalités et des comtés sont garantis par le produit de la vente de terrains, explique-t-il entre autres. En outre, 5,4% des échéances ne sont pas tenues.

“Si les risques globaux liés à la dette des collectivités locales sont maîtrisés aujourd‘hui, il est certain que les risques augmenteront fortement si la dette continue de monter aussi vite”, estime Pan Xiangdong, chef économiste de Galaxy Securities à Pékin.

“Nous attendons du gouvernement qu‘il restreigne les comportements des collectivités locales en matière d‘emprunt.”

La gestion des dettes des collectivités est compliquée par le fait que, la loi leur interdisant d‘emprunter directement à des banques ou sur les marchés, bon nombre d‘entre elles ont créé au fil des ans des structures de financement empruntant pour leur compte, ce qui a conduit à une envolée de la dette comptabilisée hors des bilans officiels.

Malgré ces inquiétudes, estime Ting Lu, de Merrill Lynch-Bank of America, Pékin doit éviter de donner un coup de frein trop brutal à l‘endettement, qui risquerait de freiner la croissance de l‘économie tout entière.

“Pour maintenir à la fois la croissance économique et la stabilité financière, la Chine doit éviter un désendettement simpliste”, résume-t-il.

Avec Shao Xiaoyi; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below