Monte dei Paschi reporte son AG à samedi, la tension monte

vendredi 27 décembre 2013 17h09
 

par Silvia Aloisi

SIENNE, Italie (Reuters) - La tension au sein de Banca Monte dei Paschi di Siena est montée d'un cran vendredi, plusieurs sources rapportant que le président de la banque, Alessandro Profumo, pourrait démissionner si les actionnaires reportent l'augmentation de capital de trois milliards d'euros qu'il juge vitale et urgente.

La plus vieille banque du monde, qu'une aide publique de 4,1 milliards d'euros a sauvé de la faillite cette année alors que des pertes sur des dérivés amplifiaient l'impact de la crise de la zone euro, doit faire appel aux marchés pour éviter une nationalisation pure et simple.

Alessandro Profumo et l'administrateur délégué, Fabrizio Viola, veulent lancer l'opération dès janvier et une assemblée générale extraordinaire était convoquée ce vendredi pour soumettre ce calendrier aux actionnaires.

Mais ils ont dû reporter l'AG de 24 heures, 49,3% du capital seulement étant représentés à l'ouverture de l'assemblée alors que le quorum était de 50% plus une voix. Pour la nouvelle AG convoquée samedi, le quorum a été abaissé à un tiers des actionnaires.

La direction de Monte Paschi a déjà obtenu d'un pool de banques l'assurance que l'augmentation de capital serait garantie. Mais le premier actionnaire du groupe, une fondation caritative elle-même en situation financière délicate, est déterminée à reporter l'opération à la mi-2014, afin de disposer d'un délai supplémentaire pour vendre ses 33,5%.

Alessandro Profumo arborait un visage fermé en quittant l'assemblée générale avortée vendredi et il n'a fait aucun commentaire.

Plusieurs de ses conseillers et des sources bancaires proches du dossier ont rapporté que le président pourrait démissionner si la fondation votait contre le lancement de l'appel au marché dès janvier, ce qu'il considérerait comme un vote de défiance.

"Il est très contrarié", a dit un conseiller.   Suite...

 
La tension au sein de Banca Monte dei Paschi di Siena est montée d'un cran vendredi, plusieurs sources rapportant que le président de la banque, Alessandro Profumo, pourrait démissionner si les actionnaires reportent l'augmentation de capital de trois milliards d'euros qu'il juge vitale et urgente. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini