La Chine devrait viser une croissance de 7,5% en 2014

mardi 24 décembre 2013 11h50
 

par Kevin Yao

PEKIN (Reuters) - La Chine devrait vraisemblablement reconduire pour l'année prochaine l'objectif de croissance de 7,5% qui avait été fixé pour 2013, ont dit plusieurs sources émanant de cercles de réflexion officiels.

L'année prochaine, la hausse du produit intérieur brut (PIB) devrait être le fait d'une reprise vigoureuse des exportations de la deuxième puissance économique mondiale, à la faveur de la demande soutenue des pays développés, qui semblent enfin tourner la page de la crise.

L'objectif d'une croissance de 7,5% a été adoptée lors d'une réunion à huis clos sur la stratégie et les réformes économiques prioritaires en 2014 qui s'est tenue entre le 10 et le 13 décembre.

Avant la tenue de cette réunion, plusieurs instituts, dont le Centre d'information de l'Etat ou l'Académie chinoise des sciences sociales, avaient suggéré d'abaisser l'objectif de croissance à 7% afin que les marges de manoeuvre pour les mises en place des réformes soit élargie.

Une des priorités affichées par Pékin est de rééquilibrer l'économie chinoise pour favoriser le développement de la consommation et des services alors que la croissance repose pour l'instant avant tout sur les exportations et l'investissement.

Ce processus devrait se traduire par un ralentissement de la croissance, que les autorités se disent prêtes à accepter s'il mène à une croissance plus stable à long terme.

Au bout du compte, les hauts responsables ont été d'avis que le maintien d'un objectif de croissance de 7,5% permettra une croissance suffisamment forte pour créer des emplois tout en laissant la place aux réformes voulues par Pékin, ont dit des économistes qui ont pris part aux discussions.

"Les deux camps qui ont proposé des objectifs de croissance - 7% d'un côté, 7,5% de l'autre - ont déployé leurs arguments. Mais le gouvernement préconise 7,5%", a dit l'un des économistes.   Suite...

 
La Chine devrait vraisemblablement reconduire pour l'année prochaine l'objectif de croissance de 7,5% qui avait été fixé pour 2013, selon plusieurs sources émanant de cercles de réflexion officiels. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon