Rebond des fusions-acquisitions en 2013, les patrons confiants

dimanche 22 décembre 2013 10h21
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Le marché des fusions et acquisitions (M&A) a repris des couleurs en France en 2013 et la bonne tenue des marchés financiers laisse désormais entrevoir un redémarrage progressif des transactions pour les années qui viennent.

Si la crise de la dette souveraine dans la zone euro avait ces dernières années dissuadé les chefs d'entreprise et les investisseurs de se lancer dans de grandes opérations, les craintes semblent désormais dissipées, favorisant le retour des flux financiers étrangers, et en particulier américains, vers l'Europe.

Dopé par la fusion entre Publicis et Omnicom et des transactions comme le rachat du britannique Invensys par Schneider Electric au cours du second semestre, le volume des opérations de M&A a bondi de 49% cette année en France pour atteindre 132,5 milliards de dollars (97 milliards d'euros), selon les données Thomson Reuters.

Plus globalement en Europe, le marché des fusions-acquisitions a en revanche reculé de 23% en 2013 et tombe à un plus bas de dix ans, tandis qu'aux Etats-Unis il a crû de 14%.

Au niveau mondial, le marché s'est contracté de 2% et le nombre de transactions est le plus faible depuis 2005.

"Avec des valorisations boursières assez élevées, des financements disponibles et attractifs et une atténuation des risques macroéconomiques majeurs, l'environnement est assez porteur", souligne Alban de la Sablière, banquier d'affaires chez Morgan Stanley à Paris.

"La reprise très forte des introductions en Bourse après des années de disette en France est la meilleure illustration d'un horizon dégagé."

RETOUR EN GRÂCE   Suite...

 
Les patrons des groupes français Publicis Maurice Lévy (à gauche) et américain Omnicom John Wren, au moment de l'annonce de la fusion entre les deux géants de la publicité, l'été dernier à Paris. Dopé notamment par cette opération, le marché des fusions et acquisitions (M&A) a repris des couleurs en France en 2013 et la bonne tenue des marchés financiers laisse désormais entrevoir un redémarrage progressif des transactions pour les années qui viennent. /Photo prise le 28 juillet 2013/REUTERS/Christian Hartmann