December 19, 2013 / 8:48 AM / 4 years ago

Bayer relève son offre sur le norvégien Algeta

3 MINUTES DE LECTURE

Bayer a relevé de 7,7% son offre sur le groupe pharmaceutique norvégien Algeta, passant de 336 à 362 couronnes par action, ce qui valorise Algeta à 17,6 milliards de couronnes (2,1 milliards d'euros). /Photo d'archives/Fabrizio Bensch

FRANCFORT (Reuters) - Bayer a obtenu jeudi le soutien du conseil d'Algeta pour son offre d'achat du groupe pharmaceutique norvégien, après avoir relevé son offre de 7,7% pour arriver à un montant total de 2,9 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros).

Avec ce projet d'acquisition, Bayer entend renforcer sa division pharma en mettant la main sur le Xofigo -un traitement du cancer de la prostate développé conjointement par les deux groupes depuis 2009- commercialisé aux Etats-Unis depuis cette année.

Après avoir proposé 336 couronnes par action fin novembre, Bayer offre désormais 362 couronnes, valorisant Algeta à 17,6 milliards de couronnes (2,1 milliards d'euros).

Dès l'annonce de la première offre le directeur financier d'Algeta n'avait pas exclu une surenchère.

A 12h30 l'action Algeta était en hausse de 1,27% à la Bourse d'Oslo, atteignant le niveau record de 358,2 couronnes, tandis que le titre Bayer gagnait 0,97% à 99,26 euros. L'indice regroupant les valeurs pharmaceutiques européennes progressait de son côté de 1,84%.

Pour le groupe allemand, cette acquisition conforterait la stratégie du président du directoire Marijn Dekkers consistant à renforcer l'activité pharma, qui a dépassé en importance la chimie.

Le Xofigo se veut un médicament innovant contre certaines formes du cancer de la prostate. Il agit sous la forme d'un agent radioactif qui migre vers certaines parties du corps des patients présentant une croissance osseuse anormale, minimisant de ce fait les atteintes aux tissus environnants.

Bien que ses ventes n'aient représenté que 17 millions de dollars (12,5 millions d'euros) au troisième trimestre, les analystes s'attendent à ce qu'elles décollent pour atteindre un milliard de dollars en 2014.

Toutefois, certains analystes qui estimaient déjà que l'offre initiale de Bayer était trop élevée, ont à nouveau fait état de leurs inquiétudes jeudi.

"Le prix d'achat (...) semble un peu exagéré" a ainsi estimé Peter Spengler, analyste chez DZ Bank, ajoutant toutefois que cette acquisition permettrait à Bayer de réaliser des économies d'environ 500 millions d'euros.

"Nous tablons sur un effet positif sur les marges de la division pharma de Bayer", a confirmé Odile Rundquist, analyste chez Helvea.

L'offre devrait être proposée aux actionnaires d'Algeta en janvier mais doit au préalable recevoir l'aval des autorités de régulation.

Christoph Steitz, avec la contribution de Gwladys Fouche à Oslo; Benoit Van Overstraeten et constance de Cambiaire pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below