La Fed réduit ses achats d'actifs, reste accommodante

jeudi 19 décembre 2013 09h17
 

par Jonathan Spicer et Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale (Fed) a annoncé mercredi un ralentissement de son programme de rachats d'actifs mais a compensé cette mesure attendue de longue date en laissant entendre qu'elle maintiendrait ses taux directeurs à un bas niveau pendant une période plus longue qu'elle ne s'y était précédemment engagée.

Marquant un début de sortie d'un programme inédit d'assouplissement quantitatif destiné à relancer l'économie américaine plombée par la crise financière de 2008, la Fed a dit qu'elle réduirait à compter de janvier ses achats mensuels d'actifs de 10 milliards de dollars pour les ramener à 75 milliards.

Cette réduction affectera dans les mêmes proportions les achats de titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) et de bons du Trésor qui porteront respectivement sur 35 milliards et 40 milliards.

Le président de la Fed Ben Bernanke, a déclaré que si les créations d'emplois se poursuivent comme attendu, les rachats d'actifs continueraient vraisemblablement d'être réduits à un rythme "mesuré" au cours de l'année prochaine. Ils seront probablement interrompus "en fin d'année, certainement pas vers le milieu de l'année", a-t-il précisé.

"Il est clair que la reprise est loin d'être achevée", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire.

Ben Bernanke, dont le mandat arrive à échéance le 31 janvier, a déclaré que la décision avait été prise en étroite concertation avec Janet Yellen, la vice-présidente de la Fed, qui prendra sa succession. "Elle est en plein accord avec ce que nous avons fait aujourd'hui", a dit Ben Bernanke.

Après un bref recul, le marché des actions et celui des obligations sont repartis à la hausse tandis que le dollar s'est apprécié contre l'euro et le yen.

"Ils ont finalement arraché le pansement sur lequel ils tiraient depuis un bon moment", a déclaré Rick Meckler, président du hedge fund LibertyView Capital Management en référence aux nombreuses déclarations de responsables monétaires américains sur un éventuel ralentissement des achats d'actifs depuis qu'il a été évoqué pour la première fois par Ben Bernanke à la fin mai.   Suite...

 
Le président de la Fed, Ben Bernanke. La Réserve fédérale américaine va ralentir son programme de rachats d'actifs mais a compensé l'annonce de cette mesure attendue de longue date en laissant entendre qu'elle maintiendrait ses taux directeurs à un bas niveau pendant une période plus longue qu'elle ne s'y était précédemment engagée. /Photo prise le 18 décembre 2013/REUTERS/Jonathan Ernst