Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mercredi 18 décembre 2013 18h25
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, soutenue par la nouvelle amélioration du climat des affaires en Allemagne même si la prudence reste palpable avant les annonces de la Réserve fédérale américaine concernant son programme d'assouplissement quantitatif.

L'indice CAC 40 a terminé en hausse de 1% à 4.109,51 points au lendemain d'une baisse de 1,24%.

* GDF SUEZ (+3,34% à 16,705 euros) a signé la plus forte progression du CAC 40, JPMorgan, qui est passé de "neutre" à "surpondérer" sur la valeur, jugeant faible la valorisation relative du groupe qui combine selon lui le meilleur mix d'actifs du secteur et un faible risque politique et réglementaire.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont profité de l'amélioration de l'indice Ifo mesurant le climat des affaires en Allemagne, ressorti à 109,5 en décembre, en ligne avec le consensus, contre 109,3 en novembre.

STMICROELECTRONICS a grimpé de 3,06% à 5,426 euros, ALSTOM de 1,81% à 25,56 euros, SAINT-GOBAIN de 1,79% à 38 euros et ARCELORMITTAL de 1,4% à 11,92 euros. L'indice Stoxx du secteur technologique européen (+1,44%) a enregistré la plus forte hausse sectorielle en Europe, et celui de l'automobile est monté de 1,17%.

* Les VALEURS FINANCIERES ont repris des couleurs avant la fin de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed, à l'issue de laquelle la banque centrale américaine pourrait annoncer le calendrier de la diminution de ses rachats d'actifs.

CREDIT AGRICOLE a pris 2,06% à 8,929 euros au lendemain d'une baisse de 1,48%, BNP PARIBAS a avancé de 2,01% à 53,80 euros (-2,19% mardi), AXA de 1,95% à 18,80 euros (-1,07% la veille), et SOCIETE GENERALE de 1,68% à 40,235 euros (-1,53% mardi). L'indice Stoxx du secteur bancaire européen a pris 1,21% (-1,27% mardi).

* A rebours de tendance, le SECTEUR PARAPETROLIER a encore souffert après les annonces décevantes de TECHNIP et de CGG.

TECHNIP (-6,27% à 62,80 euros) a ainsi accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir notamment dit prévoir une baisse de la marge de sa division Subsea.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS