Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 17 décembre 2013 19h58
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,24% à 4.068,64 points dans l'attente de l'issue mercredi de la réunion de deux jours de la Fed et des indications qu'elle pourrait donner sur le calendrier de réduction de son programme de rachats d'obligations mis en place pour affronter la crise. Le CAC 40 a une nouvelle fois rebondit sur la zone 4.048/4.067 points, correspondant au gap haussier ouvert le 10 septembre et en dessous de laquelle la tendance haussière pourrait s'inverser.

* CGG a chuté de 16,85% à 12,04 euros et accusé la plus forte baisse du SBF 120 dans des échanges représentant 7,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Le groupe a abaissé sa prévision d'Ebit pour 2013 en raison de la dégradation des conditions de marché dans les services parapétroliers et a prévenu que les incertitudes demeuraient pour 2014.

Dans son sillage, TECHNIP (-4,54% à 67,0 euros), qui a annoncé après la clôture qu'il tablait sur un recul des marges de sa division Subsea (infrastructures sous-marines), a accusé la plus forte baisse du CAC 40 . BOURBON a chuté de 4,15% à 18,5 euros.

* Les VALEURS TELECOMS (+0,16%) ont enregistré la seule performance sectorielle positive en Europe emmenées par CABLE & WIRELESS (+3,67%), qui a annoncé le versement d'un dividende intérimaire.

* ORANGE (+1,15% à 8,738 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 alors qu'ILIAD (-0,56% à 170,1 euros) a ouvert un nouveau front dans la bataille du téléphone mobile en France en proposant une offre 4G avec smartphones haut de gamme subventionnés. Mais, BOUYGUES, également pénalisé par l'activité construction, a perdu 2,2% à 25,75 euros. VIVENDI, maison mère de l'opérateur SFR qui n'a pas encore réagi à l'offensive de Free dans la 4G, a reculé de 0,35% à 18,4 euros.

* Les valeurs de la CONSTRUCTION (-1,4%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe.

* VINCI a perdu 2,74% à 44,68 euros, LAFARGE 2,49% à 50,58 euros.

* Les FINANCIERES n'ont pas résisté aux craintes entourant la politique monétaire de la Fed. BNP PARIBAS a perdu 2,19% à 52,74 euros, SOCIETE GENERALE 1,53% à 39,57 euros, CREDIT AGRICOLE 1,48% à 8,749 euros.

* EADS a reculé de 1,77% à 54,44 euros. Eurocopter a lancé lundi une alerte aux opérateurs de ses hélicoptères EC135 après la découverte d'une jauge de carburant défectueuse sur un certain nombre d'appareils de la même série que celui qui s'est écrasé le mois dernier sur un pub de Glasgow, faisant 10 morts.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS