Accord provisoire pour une refonte du marché européen de l'audit

mardi 17 décembre 2013 18h04
 

par Huw Jones

LONDRES (Reuters) - L'Union européenne a conclu un accord préliminaire visant à obliger les sociétés européennes à changer régulièrement de commissaires aux comptes afin d'améliorer la qualité de leur comptabilité, annonce mardi la présidence lituanienne de l'UE.

Cette réforme est issue de la crise financière de 2007-2009 à la suite de laquelle les contribuables ont dû renflouer des banques dont les bilans avaient été jugés sains quelques mois auparavant par des cabinets d'audit.

En exigeant un renouvellement régulier des commissaires aux comptes, elle vise également à aiguiser la concurrence dans un secteur dominé par quatre grands cabinets d'audit en Europe : PriceWaterCoopers (PwC), Deloitte, KPMG et Ernst & Young.

L'accord, tel qu'il est présenté dans des documents obtenus par Reuters, reste soumis au feu vert des Etats membres cette semaine mais reflète des concessions du Parlement européen.

Une société serait obligée de changer de commissaire aux comptes tous les dix ans mais pourraient garder le même pendant encore dix ans à condition d'avoir lancé un appel d'offres.

Michel Barnier, le commissaire européen aux services financiers, avait initialement proposé de changer plus fréquemment. Il estime néanmoins que la nouvelle loi limiterait les liens trop étroits entre les auditeurs et leurs clients.

LES "BIG FOUR" CRIENT AU LOUP

Les sociétés qui utilisent deux équipes de commissaires aux comptes, au sein d'un comité d'audit, pourraient conserver les mêmes comptables pendant 24 ans.   Suite...