Les marchés européens terminent en hausse grâce aux PMI

lundi 16 décembre 2013 18h15
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse la séance de lundi, portées par des indices PMI meilleurs que prévu pour la zone euro dans son ensemble, des données qui l'ont emporté sur les incertitudes toujours présentes sur les marchés concernant l'évolution de la politique d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale.

Les Bourses ont ainsi mis un terme à quatre séances dans le rouge consécutives et enregistré, pour la plupart, des gains appréciables, largement supérieurs à 1%.

A Paris, le CAC 40 a pris 1,48% à 4.119,88. Le FTSE a progressé de 1,28% et le Dax 30 de 1,74%. L'indice Eurofirst 300 a avancé de 1,22% et l'EuroStoxx 50 de 1,95%.

Wall Street est également en hausse, au moment de la clôture européenne, stimulée par de grosses opérations de fusion et acquisition, à la veille de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed de l'année qui s'achèvera mercredi.

Alors que les marchés pensaient jusqu'à récemment que la Fed ne commencerait pas à réduire ses rachats d'actifs avant mars prochain, de plus en plus d'intervenants - sans être majoritaires - redoutent qu'elle ne lance le mouvement dès ce mois-ci.

Sinon, la timide reprise du secteur privé européen s'est accélérée à un rythme plus soutenu que prévu en décembre, selon les premières estimations des indices PMI des directeurs d'achats, qui illustrent cependant une nouvelle fois l'écart croissant entre l'Allemagne et la France, les deux poids lourds de la zone euro.

François Savaryn (Banque Reyl), pense que la Bourse reste le placement privilégié des investisseurs car elle offre de meilleurs rendements que les obligations ou le cash dans une période de taux d'intérêt très bas.

Rupert Baker (Mirabaud Securities) estime que les marchés boursiers européens pourraient encore gagner 3% d'ici la fin de l'année. Le FTSEurofirst 300 a gagné 11% depuis le début 2013 et le l'EuroStoxx 50 13%.

Valérie Gastaldy (Day-By-Day) voit l'EuroStoxx 50 peut-être monter entre 3.000 et 3.100 d'ici la fin de l'année, sa moyenne mobile de 100 jours de 2.930 jouant le rôle de seuil de soutien.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES