Renault s'installe à Wuhan, le "Detroit" chinois

lundi 16 décembre 2013 14h09
 

PEKIN/SHANGHAI (Reuters) - En choisissant Wuhan pour son implantation en Chine, Renault va contribuer à faire de la ville, siège de son partenaire local Dongfeng Motor Group, le Detroit du pays.

Dans le cadre d'une coentreprise détenue à parts égales, Renault et Dongfeng vont investir 77,6 milliards de yuans (934 millions) à la construction d'une usine à Wuhan, qui produira dans un premier temps 150.000 véhicules par an.

Wuhan est située 700 kilomètres à l'Est de Shanghaï, au confluent du Fleuve Bleu et de la rivière Han. La ville et la zone urbaine qui l'entoure comptent quelque 17 millions d'habitants.

Le gouvernement de Wuhan a l'ambition de faire de la ville un important centre manufacturier dans le secteur automobile ainsi qu'un "hub" logistique, une politique qui est à l'origine d'une frénésie de construction dans la région.

Grâce à sa position centrale et ses réseaux routiers, ferroviaires et fluviaux, Wuhan est mieux placée que n'importe quelle autre ville pour devenir le Detroit chinois, la faillite en moins, a déclaré Peng Zhimin, chercheur en économie régionale.

Plus précisément, il voit Wuhan comme une combinaison de Detroit, berceau de l'industrie automobile américaine et Chicago, le plus important noeud de transport de l'Amérique du Nord.

"Wuhan a la réputation d'être un Chicago oriental. Elle a un système de logistique et de transport développé, qui lui donne un avantage. Il est facile de fournir des véhicules et des pièces via la Fleuve Bleu à des clients, par exemple, à Shanghaï.

La coentreprise nouée par Dongfeng et Renault vient s'ajouter à celles que le deuxième constructeur chinois a déjà mis sur pied avec Nissan, Honda et PSA Peugeot Citroën, toutes trois basées à Wuhan.

Honda, Dongfeng et PSA assemblent déjà des voitures dans Wuhan et ses environs.   Suite...

 
En choisissant Wuhan pour son implantation en Chine, Renault va contribuer à faire de la ville, siège de son partenaire local Dongfeng Motor Group, le Detroit du pays. /Photo d'archives/REUTERS