Carrefour reprend la main sur ses galeries commerciales

lundi 16 décembre 2013 13h08
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour, qui s'apprête à racheter 127 centres commerciaux au groupe Klépierre avec huit grands investisseurs, entend reprendre la main sur un parc immobilier commercial crucial pour ses hypermarchés et qui pourrait à terme faire l'objet d'une cotation en Bourse.

Le distributeur va racheter des galeries commerciales de taille moyenne de Klépierre en France, en Espagne et en Italie, pour une valeur de 2,0 milliards d'euros et va constituer dans le même temps une nouvelle société chargée de leur gestion, à laquelle il apportera 45 galeries lui appartenant, valorisées à 700 millions d'euros.

Carrefour corrige ainsi les erreurs du passé quand, pour se désendetter et financer son expansion internationale, le groupe avait cédé en 2000 au même Klépierre 150 galeries marchandes en Europe pour 1,5 milliard d'euros.

Carrefour, qui rénove ses hypermarchés européens, veut avoir la maîtrise des investissements à réaliser dans les galeries marchandes qui les entourent et dont l'attractivité est essentielle à la fréquentation des hypermarchés.

"Cette opération, c'est un peu un retour vers le futur. Nous reconstituons un écosystème extrêmement profitable dans les années qui ont précédé la fusion avec Promodès", a déclaré le PDG du groupe lors d'une conférence téléphonique.

La possession de l'immobilier est un levier de compétitivité interne très fort, a ajouté Georges Plassat, soulignant que la hausse moyenne annuelle des loyers avait été de l'ordre de 5% à 6% au cours des dix dernières années.

Carrefour contrôlera 42% de la future entreprise, le solde étant aux mains d'investisseurs institutionnels dont l'identité n'a pas été révélée.

Mais aucun d'entre eux ne disposera de plus de 10% à 15% du capital et certains n'en auront que 2% à 3%, a-t-on indiqué de source proche du dossier.   Suite...

 
Carrefour va racheter 127 centres commerciaux au groupe foncier Klépierre et créer une nouvelle société, chargée de gérer les murs de l'ensemble de ses hypermarchés en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir