L'Irlande déclare la fin du plan d'aide FMI et de l'UE

vendredi 13 décembre 2013 22h44
 

par Conor Humphries et Sam Cage

DUBLIN (Reuters) - Trois ans après avoir dû se résoudre à solliciter une aide internationale, l'Irlande s'apprête à sortir du plan de renflouement financier piloté par le FMI et l'Union européenne, a annoncé vendredi le ministre des Finances Michael Noonan.

"Ce n'est pas la fin de l'histoire mais c'en est une étape importante", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Nous devons poursuivre le même type de politique."

L'Irlande a sollicité une aide d'urgence voici trois ans pour remettre ses finances publiques en ordre. Son financement est désormais garanti jusqu'en 2015 grâce à une série d'émissions effectuées ces 18 derniers mois.

Le Fonds monétaire international a annoncé en fin de journée avoir versé la toute dernière tranche de son aide financière à Dublin, d'un montant de 890 millions de dollars (648 millions d'euros).

L'économie irlandaise commence à montrer des signes de rémission avec une prévision de croissance fixée à 2% l'année prochaine, et un taux de chômage retombé sous les 13% après avoir culminé à 15,1% en 2012.

Le pays pourrait désormais montrer la voie aux autres membres de la zone euro - Grèce, Portugal et Chypre - qui ont dû solliciter leurs partenaires et le Fonds monétaire international au prix de sévères cures d'austérité.

L'Irlande dispose actuellement de plus de 22 milliards d'euros de trésorerie disponible, près de deux fois plus que ce qu'avaient anticipé ses créanciers.

Dublin pourrait ramener l'année prochaine le poids de sa dette à 116% de son produit intérieur brut, après 124% cette année, a dit Michael Noonan.   Suite...

 
Le ministre irlandais des Finances Michael Noonan a déclaré vedredi que l'Irlande était devenue le premier pays de la zone euro à sortir officiellement d'un programme de renflouement piloté par le FMI et l'Union européenne. /Photo pirse le 10 décembre 2013/REUTERS/François Lenoir