Chypre dit avoir évité l'effondrement, que son économie va mieux

jeudi 12 décembre 2013 18h07
 

NICOSIE (Reuters) - Chypre a évité un effondrement de son économie et le plan d'austérité élaboré et supervisé par ses créanciers internationaux commence à porter ses fruits, a déclaré jeudi le ministre des Finances Haris Georgiades.

Au bord de la banqueroute il y a encore huit mois, le pays doit son salut à une aide fournie en mars par ses partenaires européens et par le Fonds monétaire international.

Ce sauvetage a toutefois nécessité le démantèlement d'une des banques chypriotes et la confiscation d'une partie de l'épargne des plus gros déposants dans un autre établissement.

"L'une des priorités de ce gouvernement était d'éviter le risque d'un effondrement total de l'économie, une sortie de la zone euro et que tout ce que nous avions construit ces dernières années soit perdu", a-t-il dit.

Nicosie a prévu de réduire ses dépenses de 10% l'année prochaine. Les parlementaires doivent discuter ce budget les 18 et 19 décembre.

Les créanciers internationaux anticipent une forte contraction de l'économie chypriote cette année, de 7,7%, avant un recul de 4,4% du PIB l'année prochaine.

Haris Georgiades a toutefois soutenu devant le Parlement que l'économie du pays montrait des signes de résistance inattendus.

Chypre, qui n'a plus accès aux marchés depuis mai 2011, a bénéficié en novembre d'un première relèvement de sa note depuis trois ans, lorsque Standard & Poor's est passé de CCC+ à B-.

Michele Kambas, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
File d'attente devant une banque à Nicosie lors de l'annonce du plan de sauvetage de Chypre qui nécessitait la confiscation d'une partie de l'épargne des plus gros déposants. Selon le ministre chypriote des Finances Haris Georgiades, le pays a évité un effondrement de son économie et le plan d'austérité élaboré et supervisé par ses créanciers internationaux commence à porter ses fruits. /Photo prise le 29 mars 2013/REUTERS/Bogdan Cristel