Les Bourses européennes orientées à la baisse à mi-séance

jeudi 12 décembre 2013 13h31
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes restent orientées à la baisse jeudi à mi-séance, les marchés se faisant à l'idée que la Réserve fédérale américaine va commencer rapidement, peut-être dès la semaine prochaine, à retirer ses mesures de soutien à l'économie.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,73% à 1.247,13 points à 13h06, à un plus bas de deux mois, et l'Eurostoxx 50 cède 0,48%.

À Paris, le CAC 40 recule de 12,92 points ou 0,32% à 4.073,94 points dans les premiers échanges, surperformant Francfort, Londres et le marché suisse qui lâchent respectivement 0,70%, 0,97% et 1,05%.

A Wall Street, les futures laissent présager une ouverture encore dans le rouge après la nette baisse de mercredi, l'aversion au risque étant de retour avant la réunion monétaire de la Réserve fédérale mardi et mercredi prochains.

"Les derniers indicateurs américains, qu'il s'agisse du PIB, de l'indice ISM manufacturier ou des chiffres de l'emploi, plaident tous en faveur d'un début de retrait des mesures de soutien", reconnaît Tim Gregory, directeur des investissements chez Psigma Investment Management à Londres.

Les statistiques des ventes au détail et des inscriptions hebdomadaires au chômage, publiées toutes deux à 14h30, "viendront compléter le puzzle avant la réunion de la Fed et seront peut-être déterminantes", ajoute Craig Erlam, analyste chez Alpari.

L'accord budgétaire intervenu mardi aux Etats-Unis a laissé le sentiment que le terrain était désormais dégagé pour la Fed alors que les économistes pensaient jusqu'ici qu'elle attendrait le mois de mars pour commencer à réduire ses rachats d'actifs. Les inquiétudes sur l'évolution de la politique monétaire américaine ont en outre été renforcées mercredi par des informations selon lesquelles Stanley Fischer, ex-gouverneur de la Banque d'Israël et "faucon" réputé, pourrait devenir le prochain vice-président de la Fed.

En Europe, tous les indices sectoriels sont en baisse à l'exception de celui de la pharmacie (+0,17%) mais certaines valeurs tirent leur épingle du jeu comme UCB (+3,93%) plus forte hausse de l'EuroFirst 300, qui profite d'un relèvement de la recommandation de Barclays, désormais à "surpondérer" sur le groupe pharmaceutique belge.

A Paris, Bolloré s'adjuge 2,78% après avoir obtenu un contrat de la ville de Londres pour gérer et développer le réseau de bornes de recharge de voitures électriques dans la capitale britannique.   Suite...

 
Les principales Bourses européennes restent orientées à la baisse jeudi à mi-séance, les marchés se faisant à l'idée que la Réserve fédérale américaine va commencer rapidement, peut-être dès la semaine prochaine, à retirer ses mesures de soutien à l'économie. À Paris, le CAC 40 reculait de 0,32% à 13h06. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau