Pékin définit sa stratégie économique 2014 sur de bonnes bases

mardi 10 décembre 2013 10h51
 

par Kevin Yao

PEKIN (Reuters) - De hauts responsables chinois ont entamé mardi une réunion à huis clos sur la stratégie et les réformes économiques prioritaires en 2014 et ils peuvent s'appuyer sur une récente série d'indicateurs attestant d'une croissance certes ralentie, mais stabilisée.

La production industrielle a ainsi progressé de 10,0% sur un an le mois dernier, un chiffre légèrement inférieur aux attentes, mais les ventes au détail ont augmenté de 13,7%, le chiffre le plus élevé depuis décembre dernier. Quant aux investissements en actifs immobilisés, ils affichent une croissance de 19,9% sur les 11 premiers mois de l'année.

Même si l'objectif de 7,5% de hausse du produit intérieur brut (PIB) fixé pour 2013 semble de plus en plus à portée de main, certains conseillers de Pékin pensent que les autorités pourraient renoncer à un objectif chiffré pour 2013 afin de disposer de marges de manoeuvre plus importantes pour engager les réformes jugées nécessaires.

Plusieurs instituts et cercles de réflexion officiels continuent de débattre de l'opportunité d'un objectif de 7% pour l'an prochain.

Zhao Xijun, directeur adjoint de l'Institut de la finance et des marchés de l'université Renmin de Pékin, explique qu'il a proposé au gouvernement de retenir un objectif allant de 7% à 7,5% de croissance mais il n'exclut pas qu'aucun objectif chiffré ne soit retenu à l'issue de la "Conférence centrale sur le travail économique".

"C'est encore mieux de ne pas annoncer d'objectif, sinon on renforce l'importance du PIB", ajoute-t-il, estimant que le gouvernement peut privilégier la stabilité économique.

La conférence centrale réunit de hauts responsables du Parti communiste, des membres du gouvernement et des dirigeants provinciaux afin de définir une feuille de route économique qui sera dévoilée au Parlement en mars, selon des économistes familiers de ce type de réunions.

Cette année, les débats doivent évidemment prendre en compte le vaste programme de réformes dévoilé le mois dernier, dominé par l'assouplissement de la politique de l'enfant unique et une ouverture accrue des marchés financiers.   Suite...

 
La production industrielle de la Chine a augmenté (+10,0%) un peu moins que prévu en novembre tandis que les ventes au détail sont ressorties à un niveau supérieur aux attentes et les investissements dans des actifs immobilisés ont augmenté un peu plus que prévu en août. /Photo prise le 10 novembre 2013/REUTERS