Le Trésor américain a vendu ses derniers titres GM

lundi 9 décembre 2013 23h25
 

WASHINGTON (Reuters) - L'Etat fédéral américain a annoncé lundi avoir cédé les dernières actions General Motors qui lui restaient à la suite du sauvetage du constructeur automobile en 2009, une opération qui se solde au total par une perte de quelque 10 milliards de dollars pour le Trésor.

"Avec cette dernière vente de titres GM, un important chapitre de l'histoire de notre pays est maintenant clos", déclaré Jack Lew, le secrétaire au Trésor.

Washington avait volé au secours de GM et de Chrysler à l'issue de la crise financière de 2007-2009, qui avait plongé les Etats-Unis dans leur récession la plus sévère depuis la Grande Dépression des années 1930.

Le département du Trésor a précisé avoir récupéré 39 milliards de dollars sur un total de 49,5 milliards consacré à la remise à flot de General Motors, le plus important des "Big Three" de Detroit.

Seul Ford avait réussi à se passer du soutien de l'Etat. Chrysler est de son côté passé dans le giron de Fiat après avoir été secouru par l'Etat fédéral américain.

"L'entreprise peut finalement mettre derrière elle l'épisode "Government Motors". C'est un pas important pour elle et pour les consommateurs", a déclaré Matthew Stover, analyste chez Guggenheim Securities.

Jason Lange, avec la contribution de Paul Lienert à Detroit, Benoît Van Overstraeten pour le service français

 
L'Etat fédéral américain a cédé les dernières actions General Motors qui lui restaient à la suite du sauvetage du constructeur automobile en 2009. L'opération se solde au total par une perte de quelque 10 milliards de dollars pour le Trésor. /Photo d'archives/REUTERS/Jeff Kowalsky