La zone euro avance pas à pas sur la voie de l'union bancaire

lundi 9 décembre 2013 16h54
 

par Jan Strupczewski et Annika Breidthardt

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro réunis lundi à Bruxelles cherchent un compromis permettant de boucler avant la fin de l'année un accord cadre sur la "résolution bancaire", censé rompre enfin le lien entre les difficultés des Etats et celles des établissements financiers.

Les débats, qui se poursuivront mardi à 28 à l'Ecofin, visent à répondre à deux questions simples mais qui divisent l'UE: qui décide et qui paie?

Les ministres s'efforcent de trouver un terrain d'entente avant le Conseil européen qui réunira les chefs d'Etat et de gouvernement les 19 et 20 décembre.

La création d'un organisme unique chargé d'administrer et, si nécessaire, de fermer une banque en grande difficulté constituerait une étape importante de l'intégration économique au sein de la zone euro. Mais elle soulève des questions complexes de souveraineté et bien sûr de financement.

"Il y a une chance (de parvenir à un accord). Ce sera beaucoup de travail", a déclaré le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, tout en notant qu'une réunion supplémentaire à la veille du Conseil européen pourrait être nécessaire.

Son homologue irlandais Michael Noonan a rappelé que "des divergences importantes" subsistaient.

QUI DÉCIDE? QUI PAIE?

Parmi ces dernières figure une divergence de fond entre l'Allemagne et la France.   Suite...

 
Le ministre espagnol de l'Economie Luis de Guindos (à gauche), en compagnie du ministre luxembourgeois des Finances et président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem. Réunis lundi à Bruxelles, les ministres des Finances de la zone euro cherchent un compromis permettant de boucler avant la fin de l'année un accord cadre sur la "résolution bancaire", censé rompre enfin le lien entre les difficultés des Etats et celles des établissements financiers. /Photo prise le 9 décembre 2013/REUTERS/François Lenoir