Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

lundi 9 décembre 2013 13h04
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, la situation aux Etats-Unis - avec un accord sur le budget qui doit être trouvé d'ici vendredi et les questions autour de la politique monétaire de la Fed - occultant l'augmentation plus forte que prévu des exportations chinoises en novembre.

A 12h38, l'indice CAC 40 recule de 0,35% à 4.114,80 points.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES sont pénalisées par les craintes d'une diminution plus tôt que prévu des rachats d'actifs de la Fed et d'un nouveau blocage budgétaire aux Etats-Unis.

RENAULT recule de 1,2%, GEMALTO de 1,19%, VALLOUREC de 1,14%, LAFARGE de 1,12% ou encore TECHNIP de 1,04%. Hors CAC, APERAM (-2,08%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 et CGG perd 1,72%.

L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base (-0,91%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe.

* VIVENDI abandonne 1,47%, plus forte baisse du CAC 40. Bouygues Telecom (-0,15%) a annoncé l'intégration sans surcoût du très haut débit mobile dans ses forfaits, ripostant ainsi à l'offre 4G de Free (-0,26%) au risque de compromettre le redressement de ses marges.

ORANGE cède 0,22%.

* DANONE lâche 1,26%, Exane BNP Paribas, qui a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "sous-performer", se montrant plus pessimiste que les autres analystes sur l'avenir du groupe.

* ESSILOR se replie de 0,98% à 74,41 euros. JPMorgan a entamé le suivi de la valeur avec une opinion "neutre" et un objectif de cours 72 euros, le broker estimant que les cours intègrent déjà correctement la croissance organique et la qualité de l'activité du groupe ainsi que le dynamisme de ses fondamentaux de marché.   Suite...

 
Plus forte baisse du CAC 40 qui recule de 0,35% à la mi-séance, Vivendi abandonne 1,47% vers 12h40. Bouygues Telecom (-0,15%) a annoncé l'intégration sans surcoût du très haut débit mobile dans ses forfaits, ripostant ainsi à l'offre 4G de Free (-0,26%) au risque de compromettre le redressement de ses marges. Orange cède 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann