Après l'accord à l'OMC, espoir pour un accord trans-Pacifique

lundi 9 décembre 2013 11h53
 

par Rachel Armstrong et Masayuki Kitano

SINGAPOUR (Reuters) - La perspective de boucler d'ici deux ou trois mois un ambitieux accord commercial liant une douzaine de pays de la région Pacifique se précise, la volonté politique semblant désormais assez forte pour surmonter les obstacles techniques.

Deux jours après l'accord à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les ministres du Commerce de 12 pays ont engagé lundi des discussions à huis-clos à Singapour sur le Partenariat trans-Pacifique (TPP).

Un accord né de ces pourparlers pourrait créer une zone de libre-échange s'étendant du Viêt-nam au Chili en passant par le Japon, regroupant 800 millions de personnes et près de 40% de l'économie mondiale.

Plus ambitieux que les accords douaniers existants, il pourrait instaurer de nouvelles règles dans des domaines aussi sensibles que les appels d'offres publics ou la capacité des entreprises à engager des actions en justice contre les Etats.

Une telle issue semblait très lointaine il y a quelques mois seulement mais les Etats-Unis, promoteurs du projet, ont fait le forcing, avec succès: le ministre japonais du Commerce, Yasutoshi Nishimura, a déclaré lundi à des journalistes que des progrès avaient été réalisés lors d'un dîner de travail dimanche et des observateurs expliquent que la réunion ministérielle de l'OMC à Bali la semaine dernière a permis d'avancer aussi sur le TPP.

"J'aimerais continuer à progresser vers un accord d'ici la fin de l'année", a dit Yasutoshi Nishimura, ajoutant qu'il aurait ce lundi des discussions bilatérales avec la délégation américaine.

Les pourparlers de Singapour doivent prendre fin mardi, un délai trop court pour boucler un compromis, mais quelques mois pourraient permettre d'y parvenir, même si de nombreuses questions techniques n'ont pas encore trouvé de réponse.

CHINE ET CORÉE POURRAIENT REJOINDRE LE TPP   Suite...

 
A Singapour. Alors que l'OMC a scellé samedi son premier accord sur le commerce mondial, la perspective de boucler d'ici deux ou trois mois un ambitieux Partenariat trans-Pacifique (TPP) liant 12 pays de la région Pacifique se précise, la volonté politique semblant désormais assez forte pour surmonter les obstacles techniques. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash