9 décembre 2013 / 08:05 / il y a 4 ans

Recul de l'excédent commercial allemand favorable à la zone euro

LE COMMERCE EXTÉRIEUR ALLEMAND

BERLIN (Reuters) - L‘excédent commercial de l‘Allemagne a baissé en octobre, l‘augmentation des dépenses des entreprises et des ménages ayant permis aux importations de progresser nettement plus rapidement que les exportations, ce qui représente un élément important de soutien à la croissance pour ses partenaires de la zone euro.

Les importations de l‘Allemagne ont augmenté de 2,9% sur le mois à comparer à une hausse des exportations de seulement 0,2%. L‘excédent commercial du pays a ainsi été ramené à 16,8 milliards d‘euros, contre 18,8 milliards en septembre et alors que le consensus des économistes était à 18,0 milliards.

La première économie de la zone euro fait régulièrement l‘objet de critiques sur sa trop grande dépendance au commerce extérieur, avec des excédents élevés de sa balance commerciale et de ses comptes courants, alors qu‘elle pourrait tirer la croissance de ses partenaires.

Le gouvernement américain a estimé, comme le Fonds monétaire international, que Berlin pourrait stimuler davantage sa demande intérieure pour soutenir la croissance de l‘économie mondiale.

“L‘investissement se reprend et les ménages consomment plus. Cela signifie que les importations progressent à un rythme plus rapide que les exportations (...) et que la croissance n‘est plus exclusivement fondée sur les exportations”, souligne Stefan Schilbe, économiste chez HSBC Trinkaus.

“Les partenaires commerciaux de l‘Allemagne profitent de sa reprise. Ils vendent davantage de biens intermédiaires tels que de l‘acier ou des pièces d‘équipement à l‘Allemagne (...), le solde commercial ne sera plus aussi élevé à l‘avenir.”

Les importations allemandes en provenance de la zone euro ont augmenté de 3,4% en variation annuelle au mois d‘octobre, tandis que les exportations du pays ont baissé de 0,1%.

Malgré cela, le montant des exportations allemandes, non ajustées des variations saisonnières, a atteint 99,1 milliards d‘euros en octobre, un niveau mensuel record.

Berlin se défend en faisant remarquer que l‘excédent de la balance de ses comptes courants vis-à-vis de la zone euro a été divisé par deux en termes de pourcentage de son produit intérieur brut (PIB) depuis 2007.

Le commerce extérieur devrait peser, plutôt que contribuer, sur la croissance économique du pays en 2013, tandis que le demande intérieure, tout en restant faible, sera un élément de soutien de la croissance modeste attendue cette année.

Alexandra Hudson et Erik Kirschbaum, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below